En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eoliennes furtives, plus de problème de radar !

Jusqu'alors, les parcs éoliens devaient respecter une distance d'au moins 30 km des premiers radars de Météo-France, de la Défense ou encore de l'Aviation civile, mais une technologie permet de changer la donne. Le premier parc d'un nouveau genre vient de sortir de terre, tout proche de Perpignan.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Eoliennes furtives, plus de problème de radar !

David Augeix, directeur régional Sud d'EDF EN, reste assez discret sur la technologie de ces éoliennes furtives, secret industriel oblige… Toutefois, il s'agit de matériaux absorbants qui permettent de réduire la portée des échos qui parasitent les radars, une technologie développée au sortir de la seconde guerre mondiale pour rendre les avions militaires "invisibles".

Cette technologie entraîne un surcoût d'environ 10%. Un surcoût qui devrait légèrement baisser selon David Augeix : "Grâce à ce parc, les surcoûts liés aux efforts de recherche et de développement, supportés par les partenaires industriels, ne seront plus reproduits. Ici, en Languedoc Roussillon, avec le meilleur gisement éolien de la métropole, l'opération est rentable".

Pas sûr néanmoins que cette rentabilité soit effective à chaque fois, surtout avec une maintenance un peu plus spécifique que d'ordinaire mais difficilement chiffrable pour l'instant.

Pour autant, le potentiel de l'éolien terrestre augmente avec cette technologie : de nombreux projets bloqués pourraient aujourd'hui voir le jour, il y en aurait en tout pour 6.000 mégawatts !

Des éoliennes furtives et un territoire à énergie positive

Ce parc de 96 MW va produire l'équivalent de la consommation électrique de 120.000 habitants, soit la population de Perpignan. L'objectif de Perpignan Méditerranée, communauté d'agglomération qui regroupe 36 communes, est de devenir la première agglomération à énergie positive d'Europe. Elle détient déjà la plus grande centrale photovoltaïque intégrée au bâtiment d'Europe, d'environ 9 MW. Avec ces 35 éoliennes supplémentaires, ce territoire devrait pouvoir produire plus d'électricité qu'il en consomme (consommation électrique résidentiel, hors chauffage électrique) d'ici fin 2015 ! Il faut dire qu'avec un vent qui souffle 220 jours/an et un soleil qui brille 300 jours/an, le territoire profite des conditions idéales pour le développement des énergies renouvelables.

Réactions1 réaction à cet article

 

La photo en tête d'article illustre à merveille la catastrophe paysagère annoncée par les promoteurs éoliens .Il n'est pas surprenant qu'ils se félicitent de voir éliminée une contrainte qui participait à la sauvegarde de nos sites .

sirius | 04 octobre 2016 à 19h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…