En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Épargne et énergies fossiles : les députés s'opposent à une véritable transparence

Gouvernance  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

"Hier, le gouvernement et la majorité En Marche avaient une opportunité d'agir pour le climat. Ils ont préféré rejeter le contenu de notre proposition de loi contre le financement des hydrocarbures par les banques", réagit, amère, la députée communiste Elsa Faucillon.

L'Assemblée nationale a pourtant adopté, jeudi 7 mars en première lecture, la proposition de loi que la députée des Hauts-de-Seine avait déposée avec 25 cosignataires. Discutée dans le cadre d'une niche parlementaire réservée au groupe communiste, cette proposition visait à établir la transparence sur l'utilisation de l'épargne populaire en matière énergétique. Mais le texte a à tel point été vidé de sa substance que ses signataires se sont abstenus. "La majorité bloque toute mesure contraignante et préfère les tous petits pas", a réagi Attac France.

Cette proposition de loi était la traduction législative d'une campagne menée par cette ONG et 350.org afin que l'épargne collectée à travers les livrets de développement durable et les livrets A ne puissent plus financer des entreprises et des projets liés aux énergies fossiles.

Au final, le texte adopté ne contient que deux dispositions peu contraignantes. Il confie à l'Observatoire de l'épargne réglementée la mission de suivre les fonds collectés au titre des deux livrets en matière de transition énergétique. Il prévoit par ailleurs que le directeur général de la Caisse des dépôts présente chaque année sa stratégie de désinvestissement des activités incompatibles avec l'Accord de Paris.

Réactions1 réaction à cet article

 

"mission de suivi", "présentation stratégique", "grand débat", rapports divers et variés...etc, toujours le même objectif: noyer le poisson, endormir les citoyens et continuer les mêmes politiques!
Ca ne date pas d'aujourd'hui mais ce qui est à souligner c'est que cela n'a jamais été aussi flagrant et systématique - notamment en matière d'environnement - qu'avec cet autoproclamé "nouveau monde" qui n'est qu'une mauvaise caricature de l'ancien!

adjtUAF | 11 mars 2019 à 11h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…