En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nouveau calendrier pour l'EPR de Flamanville et la fermeture de Fessenheim

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Nouveau calendrier pour l'EPR de Flamanville et la fermeture de Fessenheim

Le 25 juillet, EDF a annoncé un nouveau calendrier pour la mise en service de l'EPR de Flamanville (Manche). Les défauts de soudure découverts sur la tuyauterie en mars dernier le poussent à décaler la mise en service. Le chargement du combustible est désormais prévu au cours du 4ème trimestre 2019. EDF se donne donc un an de plus pour réparer les soudures défectueuses. Le coût de la construction est porté de 10,5 à 10,9 milliards d'euros.

Sur les 148 soudures contrôlées, 33 présentent des écarts de qualité et seront refaites. Vingt soudures supplémentaires, jugées de non-défectueuses par EDF, seront refaites et dix autres font l'objet d'une expertise supplémentaire pour démontrer que leurs défauts ne mettent pas en cause la sûreté des installations.

Ce nouveau retard décale d'autant la fermeture de la centrale de Fessenheim. Pour Sébastien Lecornu, ce "délai d'un an sera mis à profit pour mettre en œuvre le projet de territoire pour l'avenir de Fessenheim". Le secrétaire d'Etat s'y rendra à nouveau à l'automne pour présider la prochaine réunion du comité de pilotage.

Si elles s'attendaient à ce nouveau retard, les associations environnementales fustigent le report de la fermeture de Fessenheim. "Faut-il rappeler que la loi de transition énergétique avait instauré un plafond de capacité nucléaire à ne pas dépasser, et non pas un plancher. Mais les pouvoirs ont inversé la logique de la loi. Rien ne justifie pourtant d'attendre la mise en service d'un réacteur dangereux pour justifier l'arrêt d'une centrale à bout de souffle", estime Réseau sortir du nucléaire.

Réactions1 réaction à cet article

 

La facture s'alourdit une énième fois (mais peu importe, puisque c'est le contribuable qui va payer), les projets de fermeture de Fessenheim s'éloignent... Un beau tableau pour illustrer la volonté politique d'engager une vraie transition énergétique.

Nico57 | 03 août 2018 à 16h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager