Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Espaces militaires : signature d'un protocole en faveur de la biodiversité

Biodiversité  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Dans la continuité des efforts engagés pour réduire les impacts, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense a signé le 2 avril 2013 avec Delphine Batho, ministre de l'écologie, un nouveau protocole en faveur de la préservation de la biodiversité.

L'enjeu n'est pas négligeable : le ministère de la Défense possède 250.000 hectares, soit le deuxième domaine foncier de France.

L'objectif annoncé serait de mettre en œuvre les objectifs de la conférence environnementale.

Ce protocole vise en priorité la préservation de la biodiversité des terrains et espaces marins militaires, la réduction des consommations énergétiques et le recours aux énergies marines moins polluantes, ainsi que l'intégration de la dimension environnementale dans les programmes d'équipements militaires.

A l'occasion de cette signature, les ministres ont également remis les Trophées Défense Développement durable à six lauréats. Dans la catégorie "actions réalisées", le 1er prix revient à Sébastien Vrac, de la Marine, pour la conception d'un système de filtrage des eaux polluées des bassins d'entretien des navires de Cherbourg ainsi qu'à Bénédicte Maignan, Ingénieur d'études et de fabrication de la Direction générale de l'armement (DGA), pour la réalisation d'un plan de déplacement sur le site de Toulouse.

Dans la catégorie "idées", le premier prix a été remis à Sébastien Marti, technicien supérieur d'études et de fabrication de l'Armée de l'air, pour son projet de création d'un parking couvert intégrant des panneaux solaires à Cuers-Pierrefeu.

 

Réactions1 réaction à cet article

 

Une initiative de la Défense qu'il faut souligner dans un contexte de crise économique, crise du travail, crise de l'environnement...
Si l'Armée s'investit dans ces actions, il faut l'encourager !
D'autant plus que de nombreux terrains militaires sont nécessairement inhabités et inexploités et - en dehors des périodes d'exercice - abritent des espèces souvent rares, qui ont trouvé refuge dans ces endroits insolites !

DunbarHN | 04 avril 2013 à 09h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Sonde EXO : surveiller la qualité des eaux en milieux naturels et marins Xylem Analytics France