Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Espaces protégés : le maire pourra réglementer l'accès en cas de surfréquentation

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Donner au maire et au préfet la possibilité de prendre des arrêtés pour réglementer ou interdire l'accès aux espaces protégés en cas de fréquentation excessive. C'est ce que prévoit l'un des articles du projet de loi climat que l'Assemblée nationale doit adopter le 4 mai en première lecture.

« Les espaces naturels sont saturés de visiteurs et cette situation engendre des dommages et des dégâts parfois graves, explique le député LReM Lionel Causse, auteur de l'amendement.  800 000 visiteurs par an dans les gorges du Verdon, 49 navires commerciaux faisant des navettes sur la zone de la réserve de Scandola en Corse, plus de 300 personnes par jour pour l'ascension du Mont-Blanc en haute saison, 30 000 touristes par jour sur le Mont-Saint-Michel en août ». Et de lister les différentes nuisances qui peuvent résulter d'une surfréquentation des espaces naturels : destruction de la flore par piétinement, élargissement des sentiers, dérangement de la faune, abandon de déchets, etc.

Le maire, ou le préfet si plusieurs communes sont concernées, pourront prendre un arrêté motivé pour réglementer l'accès des personnes, des véhicules et des animaux lorsque cet accès est de nature à compromettre la protection ou la mise en valeur des espaces protégés, ou la protection des espèces animales ou végétales. Un décret en Conseil d'État devra préciser les modalités d'application de cette disposition.

Réactions1 réaction à cet article

 

Pour avoir arpenté beaucoup de sentiers en France et en Allemagne je témoigne, Il est très difficile de canaliser un Français sur des sentiers alors qu'en Allemagne ils y arrivent très bien. L'impact sur le milieu est très très net. Le meilleur exemple est de comparer les Vosges à la forêt noire.

bIBU | 23 avril 2021 à 11h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : ingénierie pour la restauration des cours d'eau OPQIBI