En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les espèces exotiques envahissantes coûtent 12 milliards d'euros par an à l'Europe

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Selon deux rapports rendus publics le 21 février par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), les espèces exotiques envahissantes "présentent des risques sur la biodiversité, la santé humaine et les économies plus importants que ceux estimés jusqu'alors en Europe".

Sur les 10.000 espèces exotiques recensées en Europe, 15% sont envahissantes et ont un impact négatif écologique et économique. Or, la fréquence d'introduction de ces espèces "s'est accélérée et continue d'augmenter", prévient l'AEE.

Ces espèces animales ou végétales ont été introduites volontairement (liées aux pratiques d'horticulture, d'agriculture, de la chasse et de pêche) ou accidentellement par l'homme comme "les moules zébrées transportées dans les eaux de ballast des navires", et se sont ainsi développées très rapidement dans un milieu. La hausse du commerce mondial et du tourisme ces dernières décennies, ainsi que le changement climatique ont également joué un rôle dans leur propagation.

L'impact économique des espèces envahissantes est estimé à environ 12 milliards d'euros par an en Europe, chiffre l'AEE. Des espèces comme la limace espagnole, désormais implantée dans la plupart des pays européens, peuvent dévaster les récoltes. D'autres espèces comme la moule zébrée omniprésente peut également entraîner des coûts élevés en bloquant les usines de traitement des eaux, cite l'Agence.

Ces espèces envahissantes ont également un impact sur les écosystèmes, les habitats des espèces indigènes et menacent la biodiversité. Ainsi sur les 395 espèces européennes en danger critique de disparition inscrites sur la Liste rouge de l'Union internationale de conservation de la nature (UICN), 110 le sont en raison de ces espèces invasives.

Parmi elles, le frelon asiatique "qui dévaste les ruches en France". Les espèces envahissantes ont également un impact sanitaire, comme le moustique-tigre, " vecteur de plus de 20 maladies, dont la fièvre jaune et le chikungunya", rappelle l'AEE. "Il est venu en Europe principalement par le commerce intercontinental des pneus usagés, et est maintenant répandu dans plusieurs pays d'Europe méridionale, en particulier l'Italie".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…