Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Espèces exotiques envahissantes : une nouvelle liste de 22 animaux et végétaux en consultation

Biodiversité  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com
Espèces exotiques envahissantes : une nouvelle liste de 22 animaux et végétaux en consultation

Comme de coutume, la France se propose d'ajouter à sa réglementation nationale les nouvelles entrées à la liste des espèces exotiques envahissantes (EEE) préoccupantes réglementées par l'Union européenne. Le projet d'arrêté, voué à inclure les 22 espèces animales et végétales visées, est disponible en consultation publique jusqu'au 21 juillet. Cette proposition a reçu un avis favorable du Conseil national pour la protection de la nature (CNPN), préalablement à la décision finale de la Commission européenne à ce sujet.

Le nouveau complément à la liste européenne comprend 17 espèces animales et 5 espèces végétales observées sur le territoire continental. Il porte ainsi le nombre total d'espèces réglementées par l'Union et suivies par le Réseau européen d'information sur les espèces exotiques (Easin) à 88. En France, les 22 EEE considérées seront interdites à l'introduction volontaire en milieu naturel, au transport, à la détention et au commerce en métropole. Il s'agit du niveau de réglementation le plus strict en la matière au sein du Code de l'environnement.

Parmi les espèces animales prochainement listées, le complément comporte notamment six espèces de poissons, dont deux guppies sauvages (Gambusia holbrooki et Gambusia affinis), et quatre espèces d'insectes, dont trois du genre Solenopsis, mieux connu sous le nom de fourmi de feu. S'agissant de la branche végétale, la liste ajoute également la laitue d'eau (Pistia stratiotes), plante aquatique d'ornement qui commence à pulluler dangereusement sur la rive droite du Rhône.

Réactions2 réactions à cet article

 

Deux autres espèces font des ravages dans nos cours d'eau. Pour le cormoran, qui s'est répandu partout en France et fait des ravages dans les rivières à salmonidés, il est protégé par la LPO qui malheureusement ne s'intéresse qu'à la protection des oiseaux et d'eux seuls et pas aux poissons. Pour le silure, omnivore sans prédateur, il est protégé par des pêcheurs spécifiques qui ne s'intéressant qu'à cette espèce et la relâchant systématiquement - que peut-on faire d'un poisson de près de deux mètres? -
se moquent complètement de ce qu'il fasse disparaître la plupart des migrateurs (voir films sur youtube) et ait quasiment éradiqué le mulet de mer sur l'axe Loire. Une étude CITERES (université de TOURS) est accablante concernant l'impact du silure sur les poissons migrateurs (saumons, aloses, lamproies, anguilles), sans parler des pigeons (à Albi voir sur youtube), des canetons et autres jeunes cygnes ou petits chiens.

petite bête | 01 juillet 2022 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Petite bête : sans remettre en cause l'impact du Grand cormoran sur les peuplements piscicoles - impact largement amplifié en zone d'étangs par la disparition volontaire ou involontaire des herbiers aquatiques immergés et émergés comme les roselières, le poisson est alors sans abris naturels et facilement à la merci des techniques de pêche très efficaces du Grand cormoran - l'espèce est autochtone (elle fait partie de l'avifaune européenne depuis des temps immémoriaux ) et ne peut donc être classée au titre des espèces exotiques envahissantes.
De même, l'oiseau n'est pas "protégé par la LPO" mais par la loi française (protection partielle en réalité), sur laquelle les associations telles que la LPO ne font que s'appuyer pour limiter les débordements des "régulateurs" de tous poils. La nuance juridique est fondamentale.
D'accord avec vous en revanche en ce qui concerne le SIlure, ogre des rivières.

Pégase | 01 juillet 2022 à 15h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Bouée DB600 : station d'alerte instrumentée et autonome en milieux naturels Xylem Analytics France