En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Espèces exotiques envahissantes : accord sur le projet de règlement européen

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le Parlement européen a conclu le 5 mars un accord en première lecture avec la présidence grecque de l'Union européenne concernant la proposition de règlement visant à instituer un cadre juridique pour limiter les "incidences négatives" des espèces exotiques envahissantes (EEE) sur les services écosystémiques et "les dommages subis" sur le plan socioéconomique.

"Chaque année, les espèces exotiques envahissantes causent des dommages équivalent à au moins 12 milliards d'euros en Europe et de nombreux Etats membres ont déjà dépensé des ressources considérables pour s'attaquer à ce problème", a déclaré Pavel Poc (S&D, CZ), en charge de la législation au Parlement. "Leurs efforts sont souvent inefficaces car ces espèces se déplacent au-delà des frontières géographiques. Par conséquent, la coopération entre Etats membres est indispensable", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le projet législatif, qui contraindrait les Etats membres de l'UE à coordonner leurs efforts, prévoit une interdiction des espèces qualifiées de "préoccupantes pour l'Union". Elles seraient mentionnées sur une liste d'espèces qui ne devraient pas être introduites, transportées, placées sur le marché, offertes, conservées, élevées ou relâchées dans l'environnement. La présidence grecque "a adopté le point de vue du Parlement : la liste d'espèces exotiques envahissantes ne devrait pas être plafonnée à 50 espèces uniquement". La priorité sur la liste serait donnée aux espèces exotiques envahissantes qui, selon les prévisions, "devraient poser problème et à celles qui causent le plus de dégâts". Une coopération régionale renforcée entre Etats membres et facilitée par la Commission européenne "permettrait de lutter contre les espèces indigènes d'une partie de l'UE mais qui commencent à envahir d'autres régions".

Le texte impose de mettre en place des systèmes de surveillance, des plans d'action et une amélioration des contrôles aux frontières de l'UE. En cas de violation des dispositions, les pays de l'UE devront établir des sanctions appropriées. Lorsque la Commission européenne l'autorise, les Etats pourraient délivrer des permis aux établissements spécialisés dans le cadre de certaines activités commerciales réalisées avec des espèces exotiques envahissantes, ont ajouté les députés.

Si l'accord est adopté par le comité des représentants permanents des Etats membres (Coreper) vendredi 7 mars, il sera mis aux voix en commission parlementaire de l'environnement le 19 mars. Le texte pourrait être examiné en séance plénière du Parlement mi-avril.

Réactions1 réaction à cet article

 

Je viens de me rendre compte que cet article était daté du 11 Mars 2010 !
Il est toujours très imprécis sur l'ambroisie et sa rediffusion aurait pu permettre une mise à niveau.
En 2010, il avait fait l'objet de 13 commentaires.

Ignorant | 07 mars 2014 à 12h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager