Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Océan Indien : organiser la lutte contre les espèces exotiques envahissantes

Du 23 au 26 janvier 2012, soixante experts et acteurs étaient réunis à Mayotte, à l'initiative du Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), pour travailler sur la problématique des espèces exotiques envahissantes dans l'océan Indien. Au programme des travaux : biosécurité, stratégies locales de lutte, coopération régionale et liens entre activités agricoles et espèces envahissantes. Cet atelier jette les bases d'un réseau de coopération régionale « Océan Indien » sur les invasions biologiques.

Quarante neuf des cent espèces considérées comme les plus envahissantes au monde seraient présentes dans les territoires français ultramarins. Mayotte compterait 70 plantes envahissantes, Madagascar 100 et La Réunion 190. Des animaux, comme l'escargot achatine qui s'attaque aux cultures vivrières, ou les rats et les mainates qui exercent une forte pression sur plusieurs espèces d'oiseaux indigènes, menaceraient également les équilibres locaux.

Ces espèces représentent en effet l'une des principales causes de l'érosion de la biodiversité à l'échelle mondiale, en particulier dans les îles. Nombre de ces espèces ont été introduites par l'homme, volontairement ou accidentellement. "Dans un contexte mondial marqué par la multiplication des déplacements et des échanges commerciaux, et par l'attrait grandissant pour des plantes et des animaux exotiques, le risque de voir arriver de nouvelles espèces envahissantes est permanent. Face à la menace des invasions biologiques, la coopération régionale est un enjeu déterminant : la circulation, l'échange et la mutualisation des informations permettent une prévention plus efficace, une détection plus rapide et l'amélioration des méthodes de lutte", indique l'UICN.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

DéserbVert : désherbant biocontrôle composé d'un acide naturel issu du bois Selvert
Votre conseil juridique en matière de biodiversité et d'espèces protégées Cabinet Valentin Renoux - Avocat