En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Introduction d'espèces de poissons : un projet d'arrêté en consultation

Biodiversité  |    |  Graziella Dode Actu-Environnement.com

Une consultation du public est ouverte du 15 décembre 2012 au 15 janvier 2013. Elle porte sur un projet d'arrêté fixant la liste des espèces de poissons non représentées, dont l'introduction, à d'autres fins que scientifiques, peut être autorisée par le préfet.

L'article R. 432-6 du code de l'environnement prévoit cette possibilité pour les espèces "non représentées", c'est-à-dire non présentes dans le milieu naturel à l'origine. Pour être autorisée, l'espèce doit être présente sur une liste fixée par le ministère chargé de la pêche en eau douce.

Cette liste se limite pour l'instant au saumon coho du Pacifique. A ce jour, la possibilité de son introduction n'ayant pas été utilisée depuis de nombreuses années, le projet d'arrêté prévoit sa suppression. En revanche, il prévoit l'ajout d'autres espèces à la liste : les espèces d'acipensériformes (dans l'unique but de produire du caviar) et la carpe herbivore ou carpe Amour blanc.

Le projet d'arrêté limite leur introduction à certains plans d'eau équipés d'un dispositif empêchant toute circulation du poisson entre ces plans d'eau et les eaux avec lesquelles ils communiquent. Plus précisément, pour la carpe herbivore, son introduction se limite aux plans d'eau de métropole et le préfet devra évaluer si le bénéfice retiré de son introduction dans les plans d'eau équipés de dispositifs permanents empêchant l'échappement des poissons compense les risques vis-à-vis de la qualité de l'eau, de la faune et de la flore. Si ce n'est pas le cas, son introduction ne sera pas nécessairement autorisée.

Réactions2 réactions à cet article

 

Mort de rire...Toujours un train de retard pour l'état français !!L'amour blanc est présent dans de nombreux plans d'eau de l'est de la france...lâché par les pêcheurs (carpistes)...

marcou | 18 décembre 2012 à 09h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je crois que l'impact d'un tel arrêté sera par exemple, pour l'amour blanc, que la relâche après capture par un pêcheur sera autorisée (relâcher un poisson qui ne sera pas sur cette liste équivaut à une introduction d’espèce exotique, ce qui est prohibé). Cela permettra aussi de clarifier le statut d'autres espèces ?

gackyman | 18 décembre 2012 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager