En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Création d'un établissement public pour le Marais poitevin

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Un établissement public visant à coordonner la gestion de l'eau et la préservation de la biodiversité du Marais poitevin a été créé par décret paru le 31 juillet au Journal Officiel.

Situé sur deux régions (Poitou-Charentes et Pays de Loire) et quatre départements (Vendée, Deux-Sèvres, Vienne et Charente-Maritime), le Marais poitevin, désigné site Natura 2000, couvre 100.000 hectares et constitue la seconde zone humide de France, après la Camargue.

Issu de la loi Grenelle 2 de juillet 2010, l'établissement public est placé sous la tutelle du ministère de l'Ecologie et sera présidé par le préfet de Poitou-Charentes. Il vise ''à concilier une activité économique  indispensable à la vie de ce territoire de 100 000 habitants, et la préservation de ses milieux remarquables'', a précisé lundi 8 août le ministère dans un communiqué. Son siège est implanté à Luçon en sud Vendée.

L'établissement est notamment chargé du suivi de la gestion opérationnelle des niveaux d'eau et des prélèvements dans les nappes et cours d'eau des bassins versants d'alimentation du Marais poitevin (Le Lay, la Vendée, la Sèvre niortaise). Il est aussi chargé de la gestion de la biodiversité située en zone Natura 2000 et de procédures foncières.

Alors que le Marais poitevin a été classé Grand site de France en mai 2010, il ne retrouvera pas, en revanche, son label de parc naturel régional perdu depuis 1997. Le projet de PNR du Marais a définitivement été enterré en juin 2010.

Réactions1 réaction à cet article

 

le marais poitevin avait déjà bien du mal à lutter contre l'agriculture intensive : marais comblés, haies arrachées, etc. Maintenant qu'il va être traversé par un TGV, on crée un "machin" en plus, pour se donner bonne conscience ?

dmg | 17 août 2011 à 14h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…