En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La LPO et ses partenaires acquièrent l'étang de Belval en vue de sa protection

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Le 7 août dernier, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), l'association Natuurpunt, le Conservatoire de Patrimoine Naturel de Champagne Ardenne (CPNCA) et la commune de Belval-en-Argonne sont devenus propriétaires de l'étang de Belval, une zone humide classée.

Localisé dans le département de la Marne, cet étang couvre 203 ha et fait partie de la Zone de Protection Spéciale dite « des étangs de Belval et d'Etoges » en raison de son intérêt ornithologique. Cet étang accueille une végétation riche et diversifiée et des espèces avicoles rares en France : Butor étoilé, Marouette ponctuée ou encore Gorge bleue. Il est également un lieu d'accueil d'espèces hivernantes et migratrices prestigieuses : Balbuzard pêcheur, Grue cendrée, Grande aigrette…

Avec le soutien financier de l'Agence de l'eau Seine Normandie, de la DIREN Champagne-Ardenne et de la Région Champagne-Ardenne, les 4 partenaires ont réussi à réunir 2,5 millions d'euros pour racheter l'étang à un agriculteur qui avait débuté un assèchement et la destruction des roselières pour la culture de maïs.

Le CPNCA associé à la LPO champagne Ardenne aura en charge la gestion du site. L'objectif est de permettre à cet étang d'exprimer tout son potentiel en matière de richesse biologique tout en maintenant d'une activité de pisciculture traditionnelle extensive et en développant un pôle de tourisme nature à l'échelle régionale, explique la LPO. L'association rappelle que cette action de préservation s'inscrit totalement dans le Grenelle de l'environnement dont une des mesures phares est l'acquisition à des fin de préservation de l'environnement de 20.000 ha de Zones humides.

Réactions2 réactions à cet article

 
Agriculteurs pourris

Cet agriculteur qui voulait exterminer cette zone humide en sachant très bien les conséquences de son acte devrait être définitivement privé de subventions.
C'est la seule manière d'ennuyer ces gens là !

galaxie | 19 août 2009 à 13h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les contradictions sur les plans d'eau et ZH

Il faut savoir que ce plan d'eau comme tous les autres en France sont artificiels et donc créé de la main de l'homme. Il y a actuellement un lobby contre la création des plans d'eau malgrès leur intéret indénialble pour la biodiversité en général.
Il y même dans le morbihan une action du SAGE Blavet qui vise à supprimer un certain nombre d'étang dont l'existance n'est pas officielle, là aussi ont va détruire des zones humide sous couvert d'un discourt différent lié a l'eutrophisation des cours, dont la cause n'est pas les plans d'eau mais bien l'exces d'azote et de phosphore...
Pour cet agriculteur, il a bien raison de monayer sont patrimoine puisqu'il n'est pas libre de sont utilisation.

LDK | 20 août 2009 à 10h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…