Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

État des risques : les obligations d'information des acquéreurs et locataires sont modifiées

Risques  |    |  Laurent Radisson

Le dispositif d'information des acquéreurs et des locataires sur les risques préalablement à la vente ou la location d'un bien immobilier est mis à jour par un décret paru ce mercredi 5 octobre au Journal officiel.

« Le texte rend obligatoire pour le vendeur ou le bailleur d'un bien immobilier concerné par un ou plusieurs risques naturels ou technologiques, ou par un secteur d'information sur les sols, d'en informer le potentiel acquéreur ou locataire à chaque étape de la vente ou de la location, et cela dès l'annonce immobilière », explique le ministère de la Transition écologique.

L'obligation s'applique toujours pour les biens immobiliers situés dans les zones couvertes par un plan de prévention des risques technologiques (PPRT), un plan de prévention des risques naturels prévisibles (PPRNP) ou un plan de prévention des risques miniers, prescrit ou approuvé, ainsi que dans des zones de sismicité ou dans les zones à potentiel radon significatif. Mais il s'applique désormais aussi dans une zone exposée au recul du trait de côte ou dans une zone comprise dans un secteur d'information sur les sols, c'est-à-dire touchée par une pollution des sols.

Le texte précise le contenu de l'état des risques selon la zone concernée. L'annonce portant sur un bien concerné par cette obligation d'information doit désormais renvoyer au site internet Géorisques. L'état des risques, qui doit être remis au potentiel acquéreur ou locataire lors de la première visite du bien, doit être établi depuis moins de six mois et être actualisé si les informations ne sont plus exactes lors de l'acte de vente ou du contrat de bail.

Réactions1 réaction à cet article

 

Quand je pense qu'il y a encore des naïfs pour acheter à prix d'or des résidences avec vue imprenable sur la submersion marine ! Sur l'île de Noirmoutier (point culminant à 20 mètres au-dessus du niveau actuel de l'océan), par exemple, les prix de l'immobilier ont ainsi augmenté de 8 % pour les maisons et de 27 % pour les appartements entre octobre 2021 et aujourd'hui, pour un parc immobilier constitué à 64 % de résidences secondaires (source : ouestfrance-immo). Ça en fait des investisseurs mal avisés qui risquent de boire le bouillon pas tard...

Pégase | 05 octobre 2022 à 15h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Barrière anti-inondation Acquastop Classic 2 L'eau Protection
Expertise inondation pour votre collectivité 2 L'eau Protection