En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Etats-Unis évoquent la possibilité d'un accord juridiquement contraignant

Le secrétaire d'Etat John Kerry a annoncé que les Etats-Unis acceptaient de voir inscrit dans l'Accord de Paris un système universel de révision périodique des engagements des Etats à partir de 2020. 09 décembre 2015

Spécial COP - Retrouvez les moments forts de la conférence Retrouvez les moments forts de
 la conférence climat de Paris le Bourget
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 18.207.249.15
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Les Etats-Unis évoquent la possibilité d'un accord juridiquement contraignant
"Ce n'est pas ma première COP, mais il se passe ici quelque chose de très différent cette fois..." En liminaire des remarques qu'il a communiquées ce mercredi 9 décembre à une salle comble, le secrétaire d'Etat John Kerry a félicité la présidence française de la COP pour la qualité de préparation de l'événement. Celui-ci, préparé de longue date, l'a aussi été par les deux grands émetteurs que sont les Etats-Unis et la Chine, qui ont scellé un partenariat pour le climat l'année...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 9? par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager