En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

UE : la nouvelle étiquette-énergie en vigueur sur les téléviseurs et les réfrigérateurs

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Les téléviseurs et réfrigérateurs vendus en Europe ont l'obligation de porter à partir de ce mercredi 30 novembre le nouvel étiquetage visant à informer le public sur leur consommation énergétique, a rappelé le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC).

Cette nouvelle étiquette s'inscrit dans le cadre de la nouvelle directive sur l'étiquetage des produits utilisant de l'énergie de 2010. Le texte vise à étendre le périmètre de la directive de 1992 qui introduisait déjà l'étiquette énergie pour les appareils domestiques.

Si le système de lettres (A à G) doublé du code couleur (vert-foncé pour classe A à rouge pour classe G) est maintenu, la nouvelle étiquette est désormais assortie de trois classes supplémentaires : A+, A++ et A+++ pour les produits efficaces sur le plan énergétique, en plus de la classe ''A''. Au total, le nombre de classes figurant sur l'étiquette devra toujours être limité à sept. Des pictogrammes informent en outre les consommateurs sur les caractéristiques et les performances du produit.  Les lave-vaisselle et les lave-linge suivront le 20 décembre 2011.

Les consommateurs "embrouillés'' ?

Le BEUC a de nouveau déploré le ''remplacement du précédent système d'étiquetage par une version inadéquate qui risque fort d'embrouiller les consommateurs'', selon la fédération. Pour Monique Goyens, Directeur Général, ''les acheteurs ne sont pas prêts à payer une prime pour les appareils dont le classement est exprimé autrement que par un simple A. Une inflation d'appareils de classe A ne va certainement pas aider les consommateurs à choisir les produits les moins énergivores''.

Réactions1 réaction à cet article

 

Je ne comprends pas pourquoi l'étiquettage de ces produits ne suit pas le même principe que celui des voitures, à savoir une note basée sur la consommation ABSOLUE d'énergie.
En effet, le système actuel donne bonne conscience aux acheteurs d'énormes frigos américains, consommant RELATIVEMENT peu, par rapport à d'autres frigos américains, mais toujours beaucoup plus que des frigos plus petits.
Ce système n'est donc pas très incitatif en matière d'économie d'énergie.

Alix | 01 décembre 2011 à 11h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager