Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Aviation : le marché carbone européen rapporterait jusqu'à 2,6 milliards de dollars aux compagnies américaines

Gouvernance  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Selon une étude financée par l'Administration fédérale de l'aviation des Etats-Unis, l'inclusion de l'aviation dans le marché carbone européen permettrait aux compagnies américaines de réaliser jusqu'à 2,6 milliards de dollars de profits "tombés du ciel" entre 2012 et 2020. Un résultat qui contredit le discours des compagnies aériennes qui s'opposent à cette mesure.

Facturation du CO2 aux passagers

Ces profits tombés du ciel sont liés à l'attribution gratuite de quotas de CO2 aux compagnies aériennes. En effet, même attribués gratuitement, ces quotas ont une valeur sur le marché européen du carbone. Les compagnies aériennes devraient donc facturer cette valeur aux passagers, comme le confirme la hausse des tarifs de l'ordre de quelques dollars par trajet vers l'Europe appliquées par les principales compagnies américaines depuis le 1er janvier 2012.

"Les profits tombés du ciel du fait de l'allocation gratuite de quotas de CO2 pourraient être substenciels car, avec les règles actuelles, les compagnies aériennes ne devraient acheter qu'environ un tiers des quotas nécessaires pour couvrir leurs émissions", conclut l'étude.

L'étude, intitulée "impact du marché européen d'échange de quotas de CO2 sur l'aviation américaine" et publiée dans la revue scientifique Journal of Air Transport Management, passe en revue plusieurs modèles économiques. Elle retient trois hypothèses centrales : les compagnies répercutent sur leurs passagers l'ensemble des coûts associés au carbone, les émissions de CO2 du secteur aérien augmentent de 35% entre 2011 et 2020 et le prix de la tonne de CO2 vaut 15 euros et augmente de 4% par an.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager