En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les multiples vertus des services vélos

Transport  |    |  Guillaume KremppActu-Environnement.com

Le rapport sur les services vélos réalisé par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et Inddigo, consultant en ingénierie et en développement durable, ne tarit pas d'éloge à l'égard des structures facilitant l'usage de la bicyclette. Publiée le 14 septembre 2016, l'étude souligne les effets bénéfiques des différentes offres au-delà du classique vélo en libre-service. La location longue durée de vélos, les places de stationnements permettant l'utilisation de plusieurs modes de transports (train - vélo), les ateliers d'autoréparation, les vélo-écoles et les services vélos en entreprise ont ainsi été analysés.

Les auteurs de l‘évaluation ont pu quantifier la réduction du recours à l'automobile et des rejets de CO2 engendrée par ces différents dispositifs. Les places de stationnement pour vélos en gare permettent ainsi d'éviter 2.200 km en voiture par abonné et par an. De même, la location de vélos à assistance électrique pendant un an diminue le trajet en automobile de l'abonné entre 650 et 1.400 km. Ceux qui se familiariseraient à l'usage du deux-roues grâce aux vélo-écoles épargneraient aussi 700 km annuels en voiture. Un ensemble de services qui permet en moyenne entre 140 et 550 kg de réduction des émissions de CO2 par usager par an.

Certains usagers de ces services vont jusqu'à se dispenser de la possession d'une voiture personnelle. Chez les locataires de vélos à assistance électrique, en comparaison avec un individu n'utilisant aucun service vélo, la tendance à éviter l'acquisition d'une voiture est de 13% plus élevée. De même, les services facilitant l'usage du vélo avant ou après un trajet en train accroissent de 14% la tendance de leurs utilisateurs à vendre leur automobile.

Les incitations pour les collectivités territoriales à favoriser le développement de ces structures vont au-delà de l'aspect environnemental. Les services-vélos permettent une activité physique quotidienne et saine qui réduit les dépenses de santé des cyclistes. Ces différentes offres incitant à l'utilisation du vélo génèrent en outre entre 800 et 1.500€ par an d'externalités positives.

Ecologique, bénéfique pour la santé publique, les services vélos se voient notamment attribuer un potentiel économique inexploité. L'Ademe et Inddigo estiment ainsi que plus de 3.500 emplois directs et 45 millions d'euros pourraient encore être générés par la filière du cycle (fourniture de vélos, vélo à assistance électrique et équipements de stationnement).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…