En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les chances d'atteindre l'Accord de Paris se réduisent

Gouvernance  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com

Il n'y a que 5% de chances de limiter le réchauffement climatique à 2°C, objectif que les signataires de l'Accord de Paris se sont fixés en décembre 2015. Il s'agit des conclusions d'une étude publiée par des chercheurs américains dans la revue Nature Climate Change. Ces scientifiques prévoient plutôt une augmentation de la température "de 2°C à 4,9° C, avec une valeur médiane de 3,2°C". Quant aux chances d'atteindre l'objectif de 1,5°C nécessaire pour renverser la courbe du réchauffement climatique, elles seraient de seulement 1% !

Et pourtant ces chercheurs ne se sont pas basés sur le "pire des scénarios". Leurs calculs sont issus de projections de croissance de la population pour estimer la production future et les émissions de carbone dues à l'utilisation d'énergies fossiles. Des scénarios qui selon eux ont intégré les efforts en terme de réduction de la consommation énergétique et du recours aux fossiles.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour.
Il faudra un jour se focaliser sur des actions concrètes et planifiées en faveur de l'énergie et de la gestion des ressources plutôt que d'organiser des grands-messes inutiles comme les COP sur le climat...
Quand attaque-t-on vraiment le nettoyage des océans, par exemple?
Quand traitons-nous la question de l'accès universel à l'assainissement ?
Contrairement à nombre de chimères sur le climat (quel est le véritable bilan du tout électrique en cours de déploiement?), l'élimination des déchets et la mise en oeuvre universelle de dispositifs d'assainissement sont techniquement réalisables et, qui plus est, peuvent s'avérer compatibles avec une meilleure éducation à la gestion des ressources, donc à la réduction des émissions (certes différée mais effective).
C'est toujours meilleur qu'une approche religieuse du climat, comme celle dont nous sommes témoins actuellement, et qui justifie n'importe quelles âneries (dont en France les plans régionaux climat qui sont risibles).
NB: ne me traitez pas de "négationniste" s'il vous plaît.

Albatros | 02 août 2017 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
cette article est assez inquiétant en effet cependant Albatros je ne pense pas que les "grands-messes" soient inutiles. Je comprends cependant qu'elles peuvent être frustrantes pour un convaincu qui n'attend plus que de voir des actions à l'oeuvre et des résultats.
Cet article met en tout cas le doigt sur ce qui semble être un tabou des politiques occidentales, la croissance démographique. Moteur de la croissance économique il faut croire que personne n'ose la remettre en question. Mais le malthusianisme ne serait-il pas une politique plus efficace qu'un plan climat-énergie ?

bIBU | 04 août 2017 à 09h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…