En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le puits de carbone de l'océan Atlantique Nord s'altère

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Une équipe de chercheurs du Laboratoire d'océanologie et de géosciences (CNRS/Université Lille 1/Université du Littoral-Cote d'Opale, Wimereux), de la Sir Alister Hardy Foundation for Ocean Science (Plymouth) et du Laboratoire d'Océanologie de Villefranche (CNRS/Université Pierre et Marie Curie), ont publié les résultats d'une étude dédiée à l'impact du changement climatique sur le puits de carbone de l'Atlantique.

Les chercheurs constatent que le réchauffement climatique des dernières décennies s'est accompagné d'une augmentation de la biodiversité du plancton végétal et animal de l'océan Atlantique Nord et d'une diminution de la taille moyenne de ces organismes. L'équipe a analysé les 97 millions de données issues du programme Continuous Plankton Recorder qui suit tous les mois, depuis 1946, la présence et l'abondance de près de 450 espèces planctoniques dans l'océan Atlantique Nord. Résultats, la biodiversité de certains groupes clés de phytoplancton et de zooplancton a augmenté tandis que la taille des copépodes s'est réduite de 25 à 33%.
Sachant que les copépodes assurent le transfert du dioxyde de carbone atmosphérique depuis la surface jusqu'au fond des océans à travers la chaîne alimentaire, la diminution de leur taille pourrait induire une diminution, non encore quantifiable, du piégeage du carbone atmosphérique par l'océan Atlantique Nord, lequel contribue pour un quart au prélèvement total du carbone atmosphérique par l'océan mondial.

''Cette étude révèle ainsi qu'une augmentation de la biodiversité taxonomique, souvent vue comme avantageuse au sens large du fonctionnement écosystémique, pourrait, si elle est généralisable à l'ensemble de l'océan mondial, altérer temporairement certaines fonctions importantes pour l'homme, telles que la régulation du dioxyde de carbone et l'exploitation des ressources marines'', expliquent les chercheurs.

Notes

1 - Références de l'étude : Beaugrand G, Edwards M, Legendre L (2010) Marine biodiversity, ecosystem functioning and carbon cycles. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, doi/10.1073/pnas.0913855107

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager