Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Effy dévoile un classement des DPE des logements aux niveaux local et national

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le groupe Effy a publié une étude qui analyse le niveau de performance énergétique des logements français selon l'étiquette du diagnostic de performance énergétique (DPE). Il s'est basé sur les données de l'Agence de la transition écologique (Ademe) portant sur les logements ayant reçu une note DPE entre le 1er janvier 2019 et le 5 avril 2021. Soit 978 000 logements ciblés dans l'étude. Résultats : la France est « une élève moyenne en matière de performance énergétique des logements », observe le spécialiste de la rénovation énergétique. Trente-cinq pour cent des logements sont ainsi classés D (sur une échelle de A pour les logements les moins énergivores à G « passoires thermiques »). Les logements classés E, F et G représentent 37 % du parc immobilier, tandis que 29 % des maisons ont une note comprise entre A et C.

   
Classement des régions dont les logements sont les plus performants © Effy
 
   
L'étude établit aussi un classement des villes, des départements et des régions qui présentent les logements les plus performants énergétiquement. Pour réaliser ce palmarès, Effy a calculé pour chaque collectivité une note de DPE moyenne située entre 6 (qui équivaut à la note A du DPE) et 0 (qui équivaut à la note G). Du côté des régions, le sud de la France se démarque à la tête du classement. La Corse se hisse en haut du podium des régions (avec une note moyenne de 3,4 sur 6), suivie par la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Occitanie. À l'inverse, la Bourgogne-Franche-Comté arrive à la dernière place du classement (moyenne de 2,5). De même, c'est la Gironde qui prend la tête du classement des départements (moyenne de 3,5 sur 6). Suivent les Bouches-du-Rhône et les Pyrénées-Atlantiques dans le top 3. Enfin, parmi les dix plus grandes villes de France, c'est à Bordeaux que l'on trouve les logements les plus performants (moyenne de 3,7 sur 6). Viennent ensuite Marseille et Nantes.

Effy a publié cette étude le 1er juillet au moment de l'entrée en vigueur du nouveau DPE qui est désormais opposable juridiquement.« Arme efficace de lutte contre les passoires énergétiques, le nouveau DPE devrait inciter les vendeurs et bailleurs, mais aussi les acheteurs, à prêter une plus grande attention à l'étiquette énergétique de leur logement, et provoquer un déclic pour le lancement de travaux de rénovation », a déclaré Frédéric Utzmann, président co-fondateur d'Effy.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager