En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Véhicules électriques : le Royaume-Uni étudie leur impact sur le réseau

Transport  |    |  Victor Roux-Goeken Actu-Environnement.com
Après avoir consacré 300 millions de livres (335 millions d'euros) aux premières infrastructures destinées aux véhicules électriques, et commencé à inciter les consommateurs à s'en doter, le Royaume-Uni va étudier l'impact de ces véhicules sur le réseau de distribution d'électricité.

Un accord a été conclu vendredi 19 mars entre l'Institut britannique des technologies de l'énergie (ETI) et IBM pour réaliser cette étude, indique la société informatique dans un communiqué du même jour. Elle coordonnera un consortium d'entreprises - les deux énergéticiens EDF Energy, E.ON et le consultant Imperial Consultants. Le coût de l'étude est estimé à 4,5 millions de livres.

Le projet vise à identifier les infrastructures nécessaires à l'émergence d'un marché de masse des véhicules électriques au Royaume-Uni, étudier la conception de réseaux locaux de bornes de recharge connectées aux réseaux de distribution électrique, ainsi que les contraintes réglementaires liées au développement de ce marché.

Les premières analyses du comportement des usagers face aux bornes rechargeables pourront être réalisées d'ici 2011, prévoit l'ETI. En octobre 2009, la commission britannique sur le changement climatique avait évalué à 1 milliard de livres les investissements nécessaires à l'essor des véhicules électriques.

En France, l'Ademe prévoit qu'un parc d'un million de véhicules électriques pourrait se recharger entre minuit et 7h du matin sans perturber le réseau électrique1. Les recharges rapides en journée, elles, seraient plus problématiques, car créant de forts appels de puissance sur le réseau.

Réactions1 réaction à cet article

 
une étude pour pas cher

Pour recharger en 1 h , en basse tension (réseau 230 V) un accu de voiture électrique de 500 kWh (équivalent à l'énergie contenue dans une cinquantaine de litres d'essence) il faut un courant de 2000 A (en arrondissant) , équivalent de plusieurs centaines de radiateurs électriques.
En 10 heures il faut encore un courant de 200 A
ça donne une idée de l'ampleur des réalisations .

charco | 22 mars 2010 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager