En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les 3/4 des Français jugent efficace le chauffage solaire thermique

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Selon une étude réalisée par l'IFOP à la demande d'Enerplan, l'association professionnelle du solaire en France et publiée le 13 octobre, si 85% des Français savent faire la distinction entre le solaire thermique et le solaire photovoltaïque, 78% des sondés jugent le solaire thermique ''efficace pour participer au chauffage d'une maison'' et 87% l'estiment ''performante pour chauffer l'eau sanitaire d'une maison''.

38% des Français possédant une maison individuelle, déclarent être prêts à équiper leur résidence en panneaux solaires thermiques. 67 % d'entre eux disposeraient d'un tel équipement afin de réduire leur facture énergétique et 54% pour disposer d'une énergie propre et écologique. Parmi les autres motivations figurent le souhait d'agir contre le réchauffement climatique (41%) ou encore la volonté de bénéficier d'un crédit d'impôt (22%).

Cependant l'étude montre que le taux de notoriété des labels en énergie solaire reste limité. Si 23% des Français connaissent l'appellation ''QualiSol'', seuls 7% des Français connaissent la marque ''O Solaire'', label de qualité attaché aux systèmes solaires thermiques domestiques. Le prix demeure encore le principal frein pour installer un tel équipement pour 65% des propriétaires de maison individuelle.

''Ce qui est encourageant c'est la forte sensibilité des jeunes à la problématique du solaire en général et du solaire thermique en particulier. Une nouvelle génération de consommateur a compris l'intérêt de s'équiper en énergie issue du solaire thermique, à l'aube des inévitables augmentations énergétiques (fossiles et électriques)'', a souligné Christian Cardonnel, Président d'Enerplan.

Réactions1 réaction à cet article

 
Voilà une très bonne nouvelle !

Entendre dire que le solaire thermique séduit grand monde est réconfortant, même si la faiblesse des chiffres sur les personnes un minimum renseignées rend clair que la mise en pratique n'est pas pour demain. Pourtant, cette technique au point, aux rendements allant de 60 à 80%, permettrait de réduire significativement la consommation en électricité ou en fossiles.

Dommage que le plan massif de pose de capteurs thermiques dans l'habitat ne soit pas prêt d'arriver ; il pourrait représenter une avancée majeure.

Umwelt | 20 octobre 2009 à 21h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…