Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La fonction Développement durable en entreprise gagne du terrain

Impulsée par la volonté des dirigeants et la réglementation (Loi NRE, Grenelle 2), la fonction Développement durable ''en voie de professionnalisation'' continue de se développer dans les entreprises du SBF 120, selon une étude publiée par Adecco.

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
   
La fonction Développement durable en entreprise gagne du terrain
© Chlorophylle
   
Selon le 2e Baromètre de la fonction développement durable (DD)1 dans les plus grosses capitalisations françaises faisant partie de l'indice SBF 120, 78 % des 57 entreprises interrogées (dont près de la moitié sont cotées au CAC 40) disposent aujourd'hui d'un service dédié au DD. Parmi celles-ci, 60% sont directement rattachées à la Direction générale de l'entreprise, d'après cette étude réalisée par Adecco et l'IAE Gustave-Eiffel de l'Université Paris 12, publiée le 19 janvier.

D'après l'enquête lancée dès novembre 2008, 14% des entreprises sondées ont déclaré qu'aucune direction n'était dédiée au Développement durable et que personne n'avait en charge ces thématiques. Pour les 8% restantes, ''le manque de visibilité ne permet pas de statuer sur l'existence de la fonction développement durable en leur sein''.

Si lors du 1er baromètre paru en 2007, la fonction étant ''encore trop peu identifiée'', le département dédié à ces questions comptait en moyenne 3,6 personnes, dont 1,38 stagiaires. En 2009, les effectifs moyens des directions du développement durable sont désormais en hausse, avec 5,5 équivalents temps plein (ETP) contre 3,6 en 2007. Ces cadres sont recherchés dans des fonctions récentes associées à la Responsabilité Sociétale de l'Entreprise (RSE), impulsée par depuis l'instauration en 2002 de la Loi sur les Nouvelles Régulations Economiques (NRE) en France, qui demande aux 700 entreprises françaises cotées sur le marché de fournir des données sociales et environnementales dans leurs rapports annuels.

Les missions des professionnels recouvrent un champ d'action étendu et transversal : veilles réglementaires et/ou techniques, mise en place d'un reporting (pour 50% des répondants), communication externe (48%) et interne en sensibilisant les salariés (54%), stratégies DD ( 44%) ou encore politique d'achats responsables ou l'investissement socialement responsable (ISR), marketing, gestion des risques et QHSE...

Les 2/3 des directeurs ne sont pas formés au DD

A l'heure où les formations dédiées au développement durable foisonnent dans les universités et grandes écoles (masters et mastères spécialisés (MS) en marketing, finance, droit, risk management…) , les postes de responsables développement durable restent majoritairement pourvus par mobilité interne dans ces grandes entreprises et issus de formations traditionnelles. 40% d'entre eux sont diplômés de l'université, 22% sont ingénieurs et 20% ont un diplôme d'une école de commerce. Si 44% des Directeurs DD sont en poste depuis la création de la fonction issus de l'interne, plus de 50% des répondants sont dans leur entreprise depuis plus de 10 ans. Seulement 4% des directeurs développement durable ont une formation DD/RSE tandis que 36% d'entre eux sont issus d'enseignements scientifiques, 30 % issus respectivement de formations sciences humaines et politiques et des sciences de la gestion. Les directions de développement durable restant pourvues par des profils venant de la communication ou des ressources humaines (RH). Alors que la moyenne d'âge des personnes interrogées est de 46 ans, 63% des directeurs développement sont des hommes - souvent un senior - contre 37% des femmes, présentes majoritairement dans le secteur des services aux consommateurs (85% d'entre elles).

Si la fonction reste rattachée à la direction générale et au Président (60 %), elle doit son existence à la volonté des dirigeants. 40% des directeurs DD sont cependant rattachés à une direction fonctionnelle de leur entreprise. Mais alors que l'édition 2007 du baromètre dénombrait 21 % des services rattachés aux RH, cette proportion est tombée à 2 %. Les directions DD restent néanmoins souvent rattachées aux services de communication (14,5%).
Parmi les principales collaborations avec les autres fonctions de l'entreprise, celles-ci citent majoritairement les RH (70 %), puis les achats (54%), la Qualité-Hygiène-Santé-Sécurité-Environnement (40%) , le marketing (29%) et enfin la communication (27%).

Un processus de professionnalisation

Depuis 2007, l'étude montre un processus de professionnalisation dans le secteur du développement durable qui s'amplifie. Deux ans après, 87% des directeurs du développement durable sont en poste à temps plein, 55% bénéficient de fiches de postes. Une profession qui gagne en autonomie et en légitimité où 75% des directeurs DD sont présents ou représentés au sein des instances décisionnelles de leur entreprise et 15% d'entre eux dans un comité de DD. Et d'après Olivier Maurel, co-responsable du Master Management de la responsabilité sociale des entreprises à Paris 12, l'offre de formation initiale s'étoffe et se traduit par l'entrée sur le marché du travail de jeunes diplômés en tant que consultants, chargés de mission par exemple.

Les perspectives d'emploi - encore limitées- semblent stables au sein des équipes où 45% des entreprises ont renouvelé le titulaire de la fonction depuis sa création. Les directions développement durable, après s'être développées à l'interne, se tournent par ailleurs vers l'extérieur : 80% des directeurs développement durable sont aujourd'hui membres de réseaux spécialisés externes dédiés au DD.

Ces postes ne sont d'ailleurs plus réservés seulement aux groupes du CAC 40, les PME, poussées la réglementation se convertissent à la RSE. D'autant que le projet de loi Grenelle 2 prévoit notamment d'étendre sous conditions l'obligation fixée par la loi NRE, à toutes les entreprises de plus de 500 salariés, de présenter un bilan social et environnemental. Côté rémunération : selon une étude du cabinet de recrutement Michael Page publiée en décembre dernier, le salaire annuel brut du Responsable Développement durable se situe entre 45.000 et 70.000 euros pour une expérience de 7/15 ans. Celui de Consultant DD peut démarrer la première année d'expérience dans un grand cabinet à 38.000 euros pour atteindre les 80.000 euros pour une expérience senior manager de 8/10 ans.

Impacts positifs à long terme de la crise

Face à la crise conjoncturelle, les directeurs DD sont 79% à croire ''aux impacts positifs à long terme sur leur environnement professionnel'' tels que la modification du business model, l'intensification de l'offre verte et le recentrage des objectifs de développement durable ''plus substantiels'', souligne Florence Emmanuelli, de l'IAE Gustave-Eiffel, auteur de l'étude. Le reporting, la création et la collecte d'indicateurs sur la RSE et une plus grande prise en compte de l'enjeu sociétal restent ''des enjeux majeurs'' pour la fonction. ''Il faut sortir la question du Développement durable en termes de coût annuel mais au contraire rentrer dans une logique d'investissement amortissable d'ici 2 à 3 ans'', souligne M. Morel. ''C'est le B.A.BA de la stratégie'', assure-t-il.

Notes

1 - Enquête par questionnaire téléphonique auprès de 52 entreprises du SB 120 (de novembre 2008 à février 2009). Enquête par entretiens auprès de 19 directeurs DD, réalisée d'avril à juillet 2009.

Réactions1 réaction à cet article

 
Reporting

J'aurais pensé que la fonction "reporting" aurait un pourcentage plus élevé! Quoi qu'il en soit, cet article est très intéressant et de bonne augure pour la suite.

Julien | 21 janvier 2010 à 13h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager