En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des acteurs européens souhaitent un contenu minimum de recyclage pour les plastiques

Déchets  |    |  Fanny Rousset Actu-Environnement.com

Une coalition européenne constituée d'associations (dont EuRIC, la confédération européenne des entreprises du recyclage), d'entreprises et d'ONG, considère que seule une obligation réglementaire définissant un contenu recyclé minimum peut inciter les producteurs à utiliser du plastique recyclé sur le long terme. "Alors qu'actuellement la demande pour les matières recyclées dépend principalement de leur compétitivité par rapport aux matières primaires", observe-t-elle. Les entités co-signataires avancent qu'un contenu minimum recyclé permettrait de créer les conditions d'un nécessaire choc de la demande pour atteindre les objectifs de recyclage des nouvelles directives européennes (notamment la directive-cadre déchets et la directive emballages).

Les acteurs s'inquiètent aussi de la volonté de la Chine de limiter ses importations de matières premières plastiques de recyclage depuis le 1er janvier 2018 alors qu'il n'y a pas suffisamment de débouchés sur le territoire communautaire. "L'Union européenne doit créer un marché performant pour les plastiques recyclés, qui inciterait à une hausse de la qualité, attirerait les investissements dans des usines de recyclage de plastiques et rétribuerait les bénéfices environnementaux", proposent-ils pour faire face à la baisse de la demande.

Les co-signataires se disent prêts à travailler en étroite collaboration avec l'ensemble de la chaîne de valeur.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager