En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Europacity : la municipalité de Gonesse passe outre l'avis du commissaire enquêteur

Aménagement  |    |  Agnès SinaïActu-Environnement.com
Europacity : la municipalité de Gonesse passe outre l'avis du commissaire enquêteur

C'est dans une ambiance houleuse que s'est déroulé le vote modifiant le Plan local d'urbanisme (PLU) à la mairie de Gonesse (Val-d'Oise) hier soir. Les élus se sont dits très opposés au commissaire enquêteur qui, dans une décision argumentée en août dernier, s'est déclaré défavorable au projet Europacity. La salle était comble, mais, malgré le chahut, aucune suspension de séance n'a donné la parole aux opposants au projet, qui plaident pour la conservation des terres cultivables du Triangle de Gonesse et pour l'implantation d'un réseau de fermes en agroforesterie sur le site.

Le maire Jean-Pierre Blazy (PS) et les élus municipaux ont décidé de faire passer le PLU en force. ''Les conclusions du rapport ne sont pas de nature à remettre en cause le principe de l'aménagement du Triangle de Gonesse ni à même d'entacher la détermination de la municipalité à offrir une meilleure qualité de vie aux habitants de l'Est du Val d'Oise en général et aux Gonessiens en particulier'', peut-on lire sur la site de la mairie de Gonesse. A minuit passé, le conseil municipal a voté en faveur de la révision du PLU à la quasi unanimité et en l'absence d'un groupe d'opposition.

Les opposants vont saisir le tribunal administratif afin de tenter d'enrayer la décision de la municipalité de Gonesse de passer outre l'avis défavorable du commissaire enquêteur. Selon Bernard Loup, président du collectif pour le Triangle de Gonesse, cet avis défavorable fournit matière à annuler le PLU au motif que la municipalité n'aura pas tenu compte des arguments du commissaire enquêteur. Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a lui-même reconnu que le projet de centre de loisirs Europacity contrevenait au Plan climat gouvernemental.

Réactions1 réaction à cet article

 

Le mépris cynique des conclusions d'un commissaire -enquêteur n'est pas si rare Mais il prouve bien que la démocratie participative n'est qu'un mot .
Ne nous étonnons pas de l'indifférence manifestée par le public en matière d'aménagement du territoire .
Les politiques restent persuadés de détenir la vérité économique alors qu'ils perpétuent une vision de la société fondée sur une croissance continue aux dépens des richesses naturelles .

sirius | 27 septembre 2017 à 11h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…