En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le nucléaire européen coûtera entre 650 et 760 milliards d'euros d'ici 2050

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

La Commission européenne a publié lundi 4 avril son programme indicatif nucléaire révisé. Cette nouvelle version est la première depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, le dernier exercice de ce genre datant de 2008. Son objectif ? Evaluer les investissements liés à l'exploitation du parc nucléaire européen d'ici à 2050.

Actuellement, l'Europe compte 129 réacteurs nucléaires en fonctionnement dans 14 Etats membres. Ils totalisent 120 GW de puissance et ont une moyenne d'âge de 30 ans. Quatre nouveaux réacteurs devraient voir le jour en Europe dans les dix prochaines années en Finlande, France et Slovaquie. En attendant leur raccordement au réseau, la Commission européenne prédit une réduction de la production nucléaire d'ici à 2025 au regard de la décision allemande de sortir du nucléaire et de la récente loi française de transition énergétique. Les capacités nucléaires devraient par la suite se stabiliser d'ici 2050 à hauteur de 95 voire 105 GW.

Le maintien de cette capacité de production jusqu'en 2050 et au-delà nécessitera des investissements supplémentaires au cours des 35 prochaines années. Entre 350 et 450 milliards d'euros devront être investis dans de nouvelles unités de production d'énergie pour remplacer la plupart de la capacité existante de l'énergie nucléaire. A la lumière des informations fournies par les Etats membres, la Commission estime que 45 à 50 milliards d'euros devront également être investis dans le fonctionnement à long terme des réacteurs existants en 2050.

250 milliards d'euros nécessaires au démantèlement et à la gestion des déchets

Ce nouveau programme indicatif nucléaire met également en exergue les besoins de financement liés au démantèlement de centrales nucléaires et à la gestion des déchets radioactifs et du combustible usé. La Commission estime que plus de 50 des 129 réacteurs actuellement en service dans l'UE doivent être fermés d'ici à 2025. Elle appelle donc à une "planification minutieuse et une meilleure coopération entre les Etats membres". "Politiquement des décisions sensibles devront être prises par tous les Etats membres de l'UE qui exploitent de telles centrales", prévient la Commission.

Sur la base des dernières informations fournies par les Etats membres, en décembre 2014, la Commission estime que 123 milliards d'euros seront nécessaires d'ici à 2050 pour le démantèlement et 130 milliards d'euros pour la gestion du combustible usé et des déchets radioactifs. Les Etats membres ont également fourni des données sur les actifs adossés à ces investissements prévus : 133 milliards d'euros seraient déjà provisionnés.

Réactions2 réactions à cet article

 

...ce qui, ramené à la production, est bien moins que les investissements dans les "renouvelables" intermittentes... Toujours facile d'impressionner le quidam avec des centaines de milliards d'euros. Mieux vaudrait parler de centimes d'euros par kWh réellement produit...

dmg | 07 avril 2016 à 13h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le titre est une accroche, mais n'est pas honnête.
Combien rapporteront les centrales électronucléaire ? ce n'est même pas dit dans le texte !
Le surlignage est dans la même ligne.
On en conclut qu'il s'agit d'un article partisan. Dommage...

Pan | 18 mai 2016 à 11h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager