Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Face à l'écoblanchiment, l'Europe veut mieux protéger le consommateur

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre d'une opération inédite de contrôles portant sur les allégations environnementales mises en avant sur les sites web d'entreprises de divers secteurs d'activité, la Commission européenne constate que l'écoblanchiment s'accroît. Cette pratique par laquelle des entreprises affirment agir davantage en faveur de l'environnement qu'elles ne le font en réalité, prend de l'ampleur car les consommateurs cherchent de plus en plus à acheter des produits respectueux de l'environnement, analyse la Commission. L'enquête démontre que sur les 344 allégations examinées, dans 59 % des cas, l'opérateur n'avait pas fourni de preuves facilement accessibles à l'appui de son allégation. Ce qui fait douter de la véracité des informations et pourrait constituer une pratique commerciale déloyale.

Si la Commission entend prendre contact avec les entreprises concernées afin de signaler les problèmes détectés et les corriger, elle souhaite surtout légiférer pour mieux protéger le consommateur. Une proposition législative visant à « donner aux citoyens les moyens d'agir dans le cadre de la transition écologique » est en préparation. Elle veillera à améliorer l'information des consommateurs sur la durabilité des produits et mieux les protégés contre certaines pratiques comme l'écoblanchiment et l'obsolescence prématurée. En outre, une proposition législative sur la justification des allégations environnementales au moyen des méthodes de l'empreinte environnementale suivra.

Réactions2 réactions à cet article

 

La meilleure chose à faire, c'est d'imposer une garantie de 10 ans sur des objets du quotidien réputés pour tenir au dela de ce temps la.
Exemple cocotte minute SEB, moulin à café, mixer, robot marie moulinex, frigidaire, machine à laver du groupe phillips; téléviseurs thomson, autos radio schneider, smartphones Blackberry, outillage Facom.
Si nos anciens ont fabriqué des objets comportant des pièces électriques qui servent encore ou pourraient servir 40 ans après, (20 ans pour téléphones et ordis) demander 10 ans c'est pas grand-chose et tout à fait évident.
On est trop habitués à ce qui est en réalité une escroquerie.

pemmore | 02 février 2021 à 11h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'aime bien le terme "écoblanchiment" au lieu du désormais célèbre "greenwashing". Un effet du Brexit que ce bannissement de la langue de Shakespeare ?
"Ecoblanchiment" a le mérite d'insister sur l'aspect frauduleux - et hélas bien intentionnel - de la démarche portée par nombre d'entreprises s'autoproclamant parangons de l'écologie.

Tonton Albert | 02 février 2021 à 12h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Economie circulaire : une expertise juridico-technique en droit des déchets LPA-CGR avocats