En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Européens mal informés sur l'érosion de la biodiversité

Biodiversité  |    |  Victor Roux-Goeken  |  Actu-Environnement.com
Un sondage aux résultats fâcheux, en cette année 2010 consacrée à la biodiversité. Seuls 38% des Européens connaissent le sens du mot ''biodiversité'', selon un Eurobaromètre publié au mois de mars. 28% d'entre eux ont déjà entendu ce terme sans savoir de quoi il s'agit. Si une majorité de personnes comprennent que l'érosion de la biodiversité est un thème important, ils ne saisissent pas qu'ils en seront personnellement affectés. Principales menaces pesant sur la biodiversité avancées par les personnes sondées : la pollution (27%), et les dégâts causés par l'homme (26%). Au final, 17% seulement des répondants sont conscients que l'érosion de la biodiversité est d'actualité.

''La principale raison invoquée par les citoyens pour expliquer leur inertie face à la perte de biodiversité est leur méconnaissance des mesures à prendre pour y remédier'', constate la Commission européenne dans un communiqué du 9 avril. Elle lance donc une campagne de sensibilisation intitulée ''Biodiversité : nous sommes tous concernés'', qui met l'accent sur la valeur de la biodiversité, la notion de services fournis par les écosystèmes et les dangers liés à leur disparition.

Plus d'un tiers des espèces évaluées sont menacées d'extinction, rappelle la Commission. 60 % des services écosystémiques ont été dégradés au cours des cinquante dernières années.

Réactions1 réaction à cet article

 
La biodiversité est un tissu vivant

La biodiversité est le tissu vivant de notre planète. Ce terme désigne l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie (végétaux, animaux, champignons, bactéries, virus…) ainsi que toutes les relations et interactions qui existent entre ces organismes et leurs milieux de vie. Nous autres humains appartenons à une espèce qui constitue l’un des fils de ce tissu.Pour sauver la biodiversité; il faudrait que l'écologie soit l'axe structurant les décisions politiques et que l'on mette fin au système productiviste.Mais,malgré l'urgence, le développement durable n'est toujours pas l'axe structurant de l'ensemble des politiques publiques. C'est au mieux un axe parmi d'autres : l'économie, le social, l'agriculture, la culture. Au pire, un axe opposé aux autres. Il nous faut changer de modèle économique, poser les bases d'une croissance sélective, ancrées sur la préservation et un meilleur partage des ressources naturelles.Les 5 principales pressions à l'origine de la perte de la biodiversité sont constantes, voire gagnent du terrain : la réduction de l'habitat, la surexploitation, la pollution,les espèces envahissantes et le changement climatique.

Océane | 12 avril 2010 à 18h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager