Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Un rapport post-Fukushima ouvre la voie à la poursuite du programme nucléaire au Royaume-Uni

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

"L'analyse de l'accident de Fukushima ne révèle aucune faiblesse fondamentale dans la sûreté du secteur nucléaire du Royaume-Uni, mais conclut que les leçons apprises peuvent rendre cette industrie encore plus sûre." Telle est la principale conclusion émise par le Bureau de la régulation nucléaire (ONR) dans le cadre d'un retour d'expérience demandé par le gouvernement du Royaume-Uni.

Une conclusion saluée par Chris Huhne, ministre en charge de l'énergie, qui a estimé que "ce rapport indique clairement que le dispositif de sûreté nucléaire au Royaume-Uni est l'un des meilleurs du monde, et que l'énergie nucléaire peut continuer à approvisionner l'industrie et les particuliers à travers le pays".

Une démarche distincte des audits européens

Le rapport, qui s'inscrit dans une démarche parallèle aux stress tests européens, passe en revue 38 domaines susceptibles de faire l'objet d'améliorations au regard de la catastrophe japonaise.

Le rapport sur les implications de l'accident de Fukushima pour l'industrie nucléaire du Royaume-Uni a été rédigé par Mike Weightman, l'Inspecteur en chef des installations nucléaire et directeur exécutif de l'ONR. Ce haut responsable des autorités de contrôle de l'industrie nucléaire anglaise avait par ailleurs dirigé la mission de l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA) qui s'était rendue sur les lieux de la catastrophe fin mai 2011.

Le Royaume-Uni dispose actuellement de 19 réacteurs nucléaires répartis sur dix sites. Le programme de relance du nucléaire, porté par les gouvernements successifs, pourrait permettre la création d'au moins cinq nouvelles centrales dotées de deux réacteurs chacune.

Réactions1 réaction à cet article

 

Fukushima leurs servira de leçon pour rendre le nucléaire "plus sure" ??!!! tu parles !!!

et Tchernobyl alors ??!!! ça ne suffisait pas ??!!! combien d'autres "accidents" nucléaires faudra t'il encore pour rendre le nucléaire toujours "plus sure" ?? l'irradiation totale de la planéte et des populations qui tentent d'y survivre ?

toujours les mêmes mensonges bidons qui cherchent à sacrifier notre environnement et les populations sur l'autel de la sacro-sainte expansion économique !

la politique c'est la guerre, et l'economie un instrument de pillage légale rendu acceptable grâce à l'obtention d'artifices compensatoires (consommation).

l'existence même de la politique et de sa réalité en révolte contre le réel, révéle non seulement l'incapacité qu'ont certains hommes à vivre en conformité avec les lois régissant l'équilibre naturel et universel, mais également à les percevoirs, voila tout.

antoine | 12 octobre 2011 à 10h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Éolien-solaire : réussir la phase conception-construction de votre projet RES