Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'examen de la proposition de loi sur les ondes repoussé aux calendes grecques ?

Risques  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Qu'adviendra-t-il de la proposition de loi visant à modérer l'exposition aux ondes électromagnétiques ? Adoptée avec difficulté en première lecture à l'Assemblée nationale en janvier dernier, elle a également connu un sort compliqué lors de son passage au Sénat.

Détricotée en commissions, avec 103 amendements déposés, elle n'a pas pu être examinée dans son ensemble lors de son passage en plénière le 17 juin. A minuit et demi, heure de suspension de la séance, seul l'article 1eravait été discuté. Il porte sur la sobriété de l'exposition aux champs électromagnétiques (alors que la version originale parlait de modération) et sur la concertation lors de l'installation d'antennes.

L'examen pourrait être poursuivi à une autre date, à l'automne, après les élections sénatoriales. A condition que le gouvernement l'inscrive dans le calendrier des travaux du Sénat, s'inquiètent les associations Priartem et Agir pour l'environnement. Elles appellent le gouvernement "à prendre ses responsabilités sur ce dossier de santé publique en déposant un projet de loi au plus vite et en arrêtant un calendrier précis pour en débattre".

Réactions5 réactions à cet article

 

Nous avons surement d'autres sujets plus importants a traiter!Depuis juillet 1992 nous avons le téléphone GSM et dans le monde plus d'un milliard d'utilisateurs. Malgres tout ça il n'est toujours clairement établi une action délétère sur l'homme. Bien sur il y a des personnes qui se plaignent mais RIEN ne prouve la responsabilité du téléphone portable. Si vraiment il y avait un effet on l'aurait établi clairement puisque qu'il y a à la fois la durée d'exploitation et le nombre immense d'utilisateurs pour pouvoir faire une étude épidémiologique.

ami9327 | 19 juin 2014 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Évidement qu'il faut traiter ce problème de santé public en priorité.
Les ondes électromagnétique on un effet sur le vivant, cela est avéré par de nombreuses études depuis une quarantaine d'années. Voir le rapport NASA qui est un des plus alarmant.
L'avenir c'est la communication numérique, et justement, pourquoi ne pas chercher aujourd'hui une technologie non nocive pour la santé afin que nous puissions continuer à utiliser nos téléphones portables sans risque. Le LIFI arrive en remplaçant du WIFI.
La propagation du WIFI n'est pas contrôlable en appartement, et ça c'est embêtant juridiquement. c'est comme si un voisin met le volume de sa musique trop fort , ça passe chez vous. C'est une nuisance.
Et bien pour les ondes électromagnétiques pulsées de la téléphonie c'est la même chose, si je n'en veux pas, je fais comment ?

otchoz | 20 juin 2014 à 11h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Attention a ne pas confondre les onde de la WIFI avec celle du téléphone portable: la wifi emploie malheuresement une gamme centrée sur celle des fours a micro_ondes . Donc il est clair qu'elle peut avoir un effet sur l'homme (et tout ce qui contient de l'eau...) effet à metre en relation avec la puissance du WIFI. Dans certains cas on peut se passer de WIFI, la désactiver du routeur de la box.

Enfin un truc qui revient sans cesse c'est cette notion vague d'Effet des ondes électromagnetiques sur le corps. Ainsi posé il est parfaitement impossible de répondre à la question. Et même il n'est pas possible de répondre tant qu'on a pas défini UNE fréquence ou longueur d'onde.
Je viens de regarder LIFI ce n'est pas ça qui remplacera les ondes radios du GSM ou de la WIFI puisqu'il faut être EN VUE DIRECTE pour communiquer. C'est bon pour la télécommande chez soi et c'est tout.
En effet le spectrophotmétrie nous montre que deux fréquences tres proches peuvent avoir des effets trés différents.

ami9327 | 20 juin 2014 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les ondes wifi ou téléphonie ou téléphone sans fil de maison (DECT ) sont toutes basé sur une technologie d'ondes pulsées. Et c'est justement cette technologie qui est toxique pour le vivant. D'ailleurs le micro-ondes est dangereux puisqu'il "cuit" les aliments". Mais on sait maintenant que le principe de cuisson normé par le DAS (débit d’absorption spécifique) n'est pas la seul raison de la toxicité. En effet les fréquences interférent avec nos cellules, qui fonctionnent elles aussi avec leur propre fréquences électrique. C'est l'occasion rêver de replonger dans les cours de SVT.

Je vous incite à rencontrer une personne souffrante d' électrosensibilité pour vous faire une "vrai" opinion". Et surtout la votre.
Internet n'est pas vraiment le reflet de la vrai vie… Et de plus de nombreux lobbyiste parcours la toile pour minimiser ou désinformer.

otchoz | 20 juin 2014 à 15h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les ondes qui transportent des signaux numériques sont pulsées irrégulièrement a une fréquence qui est inférieure a l'onde porteuse, Inférieure mais voisine. Cela ne change rien en ce qui concerne la détermination des effets possibles sur le vivant: il faut etudier chaque fréquence pour ne pas risquer de passer a côté du problème. Maintenant quels moyens ont les cellules pour capter (=réagir finalement) aux ondes? La seule possibilité est un échauffement tant qu'on reste dans les domaines radio en général (parce que dans les domaines ultra violet c'est tout différent des liaisons chimiques peuvent se briser).
Comme seul 'l'échauffement est possible il faut tenir compte des PUISSANCES reçues pour se faire une idée. Un telephone GSM c'est 2 watts maximum,WIFI 30mW, bluetooth 1 milliWatt. Les antennes relais portent un avertissement signalant une distance en deça de laquelle il ne faut pas s'approcher: donc au delà de cette distance plus de problèmes.
Je ne met nullement en doute l'existence de personnes qui attribuent "aux ondes électriques" des troubles dont elles souffrent.

ami9327 | 23 juin 2014 à 14h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Portique de détection de la radioactivité dans les déchets - GammaScan®eV4 BERTHOLD FRANCE SAS