En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'UE redoute la hausse de l'exploitation du gaz de schiste aux États-Unis

Energie  |    |  Euractiv.fr

En partie grâce à ses réserves de schiste, les États-Unis devraient devenir autosuffisants en pétrole et en gaz d'ici 2035. Ils devraient dépasser la Russie dans la production de gaz d'ici 2015 et l'Arabie saoudite dans celle de pétrole d'ici 2017, selon des prévisions récentes de l'Agence internationale de l'énergie.

Les progrès réalisés dans les techniques de forage et de fracturation permettant un meilleur accès aux réserves de gaz ont provoqué une chute significative des prix du gaz américain depuis le début de l'année 2010. En Europe, les prix demeurent extrêmement élevés.

Les producteurs industriels ont annoncé qu'ils allaient investir plus de 90 milliards de dollars (68 milliards d'euros) aux États-Unis pour profiter de leur gaz naturel bon marché. Ces estimations mettent en évidence les conséquences révolutionnaires du gaz de schiste sur la croissance industrielle américaine.

Des conséquences surprenantes sur l'économie américaine

Des entreprises de la pétrochimie, des carburants, des engrais et de l'acier, attirées par l'énergie bon marché investissent en milliards de dollars, selon Dow Chemical. L'entreprise a annoncé un investissement de 3 milliards d'euros au Texas et en Louisiane. Elle estime la valeur totale des investissements américains dans l'industrie à 90 milliards de dollars minimum (68 milliards d'euros), a indiqué le Financial Times en décembre 2012.

Des producteurs européens craignent que cette évolution ne leur permette plus de rivaliser dans les secteurs énergivores. Après des décennies de déclin, l'industrie comme la sidérurgie, actuellement en déroute...

© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [17618] / utilisation du flux d'actualité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager