En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers une interdiction de l'éclairage nocturne des devantures ?

Energie  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com
Après l'extinction des nouvelles enseignes et publicités lumineuses prévue entre 1 heure et 6 heures du matin, l'éclairage des commerces et bureaux pourrait également être interdit la nuit.
Lors de l'ouverture de la conférence sur la transition énergétique, Delphine Batho, ministre de l'écologie, a mentionné un projet d'arrêté qui vise l'éclairage intérieur émis vers l'extérieur de ces bâtiments et l'éclairage des façades. Ce dernier prévoit l'extinction des éclairages intérieurs de locaux professionnels une heure après leur fin d'occupation, des vitrines de magasins au plus tard à 1 heure (ou une heure après la fin d'occupation) et jusqu'à 7 heures (ou une heure avant le début de l'activité) ainsi que des façades des bâtiments au plus tard à 1 heure (et jusqu'au coucher du soleil). Des exceptions sont possibles lors d'événements exceptionnels, les veilles de jours fériés chômés ainsi que la semaine précédant le jour de Noël.
Selon l'Ademe, les économies d'énergie dégagées grâce à ces mesures pourraient s'élever à 2 TWh par an et éviter le rejet de 250.000 tonnes de dioxyde de carbone.
Cette réglementation rencontre l'opposition des acteurs du secteur de l'éclairage. "Le projet d'arrêté n'apporte en réalité que 0,5 TWh/an [d'économies]", selon le syndicat de l'éclairage, "l'enjeu, ce n'est pas d'éteindre mais d'éclairer "juste" pendant les heures d'activité". Ce dernier propose dans une lettre adressée au ministère de l'Ecologie d'exploiter le potentiel d'économies d'énergie réalisables pendant les heures d'activités dans les bâtiments non résidentiels. Pendant la nuit, il se positionne en faveur d'une réduction plutôt qu'une extinction des niveaux d'éclairement à la "faveur de la sécurité des personnes et des biens".
Détecteurs de mouvement, capteurs de lumière, le syndicat propose le jour d'utiliser des automatismes pour réduire les consommations. Il estime également que des initiatives comme"une mesure portant le taux de rénovation à 9% par an couplée à la rénovation performante de l'éclairage des bâtiments de plus de 1.000 m² permettrait de réaliser 6 fois plus d'économies cumulées d'ici 2020, soit 26 TWh et 3,12 milliards d'euros".

Réactions5 réactions à cet article

 

A quand l'interdiction des lumières de Noël en ville ? souvent laides, ne servant franchement à rien à part à pousser à la consommation, il serait de bon ton que les municipalités cessent de dilapider nos impôts locaux dans l'inutile !!

Nocturne | 11 décembre 2012 à 17h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les lumières de noël, mes filles de (4 ans et 2 ans) ne les trouvent pas laides. Elles sont émerveillées a chaque fois qu'elles en croisent et je préfére que mes impots locaux soit dilapidé en lumière qui font la joie de mes filles, plutôt qu'en oeuvre d'art sur les rond points tristes et cher... mais ceci est un autre débat. Par contre, à trois heures du mat, mes filles s'en moquent un peut des lumières de noel...
L'éclairage des enseignes ok mais qu'en est il de l'éclairage public? Quand on voit des longues rues avec un lampadaire tous les deux mètres et les puissants projecteurs éclairant les monuments et les façades...

ldgll | 12 décembre 2012 à 09h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au delà de l'aspect énergétique ces éclairages souvent inutiles contribuent à la pollution lumineuse préjudiciable aux espèces nocturnes et accessoirement aux amateurs des étoiles

nature | 12 décembre 2012 à 11h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Des interventions auprès des collectivités afin d'éteindre l'éclairage public dans les villages et routes départementales de 24h à 6h du matin sont lettres mortes à ce jour, et pourtant une économie de 40% sur l'énergie dépensée par une commune n'est pas à négliger en ces temps de crises
Les astronomes amateurs ainsi que les animaux nocturnes en seraient bien aise....
Sans revenir à la bougie, image caricaturale, ne peut-on être plus économe ?????

nicole | 12 décembre 2012 à 16h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui, à un éclairage pour Noël, qui réjouit petits et grands. Non à un gaspillage toute l'année. On peut faire des économies tout au long de l'année. On consommea moins de KW, moins d'ampoules électriques, moins d'entretien.... égale plus de chômage....moins d'argent pour l'Etat....

bienvivrebio | 12 janvier 2013 à 13h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…