En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Extinction lumineuse : les bureaux ont-ils peur du noir ?

Cinq mois après l'entrée en vigueur de l'arrêté sur l'extinction lumineuse, la surface éclairée des bâtiments tertiaires après les heures d'occupation demeure élevée. Reportage dans le quartier d'affaires de la Défense.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com
Extinction lumineuse : les bureaux ont-ils peur du noir ?

Selon une étude parue en septembre dernier, les tours de la Défense ont gaspillé pour la seule période de juillet-août 2013 un peu moins d'1,2 TWh, soit l'équivalent de 53.500 ampoules allumées 4h par jour pendant toute l'année.

Pourtant un arrêté résultant des travaux du Grenelle de l'Environnement, publié en janvier de cette année et entré en vigueur en juillet, oblige l'extinction des bureaux au plus tard une heure après la fin de leur occupation. En cas d'infraction, la sanction est de 750 euros par installation lumineuse exploitée en dehors des dispositions de l'arrêté.

A l'origine de cette mesure, le ministère de l'Ecologie a choisi de donner six mois de pédagogie et de sensibilisation aux principaux acteurs concernés avant de commencer les contrôles et prononcer des sanctions.

En se promenant dans le quartier d'affaires francilien de la Défense en dehors des heures d'occupation des bureaux, la proportion de tours éclairées est encore très élevée. Toutefois on constate 30% de gaspillage électrique en moins par rapport à l'étude réalisée l'an dernier. Grâce à des systèmes d'extinction automatiques intelligents, certaines tours classées l'an dernier en tête des bâtiments les plus consommateurs, sont aujourd'hui parmi les plus performantes. Reste à déployer la recette.

Réactions45 réactions à cet article

 

Ce n'est pas du gaspillage électrique. C'est de la beauté, c'est de l'envie de vivre. Déjà que les touristes vont faire leurs emplettes le week-end à Londres à cause de l'interdiction de l'ouverture des magasins le dimanche, ils vont aussi aller y passer la semaine. A bas la dictature sur notre vie quotidienne. Laissez nous vivre. Laissez nous dépenser nos sous comme nous l'entendons. Les écolos veulent tout nous couper. La grande castration universelle !

Laurent Berthod | 04 décembre 2013 à 21h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore une loi qui en sera pas appliquée sur le terrain !!
On attends quoi pour sanctionner ??!

Roro | 05 décembre 2013 à 01h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Laurent Berthod
Monsieur, vous me laisser sans voix, mais notre faussé culturel doit être immense...
Chez vous, vous laissez les robinets coulez parce que c'est beau de voir et entendre couler l'eau ?? ...
Quant à l'envie de vivre, elle ne légitime rien qui aille contre le bon sens. Elle ne légitime pas notre gaspillage à tout les niveau (énergie, alimentation, transports, communications) pendant que d'autre crèvent de faim et de froid même dans notre "beau" pays "développé".
Et l'envie de vivre de ces plus modestes, qui nous regardent nous gaver ? Leur envide de vivre légitimerait que ces amandes aillent au profit des plus démuni. A coté de ceux là, votre "envie de vivre" à vous ressemble plutôt à une envie de pouvoir continuer de vous goinfrer pour assouvir tout vos souhaits, en somme à pouvoir continuer de péter et roter sans qu'on vienne vous emmer...
Pour votre culture, Les Romains, peuples avancé à leur époque, trés impérialistes, votaient régulièrement des lois limitatives contre la débauche des élites... par exemple pour limiter les dépenses des banquets. Le but était d'éviter la dilapidation du capital des élites, et la désapprobation du peuple. Je doute que tout cela vous fasse réfléchir, mais par ailleurs, l'europe est parmi les plus mal placé dans le monde en ce qui concerne son autonomie énergétique pour le future...

stef | 05 décembre 2013 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les entreprises gagnent trop d'argent c'est la seule explication...

Quand à Berhod, cet amuseur public, il est maintenant sur la liste des espèces protégées car:
1) il boit des pesticides et se shoote aux gaz de schistes à tous ses repas et cela est prodigieux
2) il est seul en guerre contre des milliers de scientifiques qui travaillent sur le changement climatique; saluons le courage de ce Don Quichotte moderne.
3) il est contre toute économie d’énergie et adooooore le gaspillage ce qui est terriblement original....
4) il est retraité et souhaite que les gens qui bossent, bossent encore plus et notamment le dimanche ce qui en fait un stakhanoviste.
5) il se bat contre la dictature écologiste; c'est un grand démocrate..

Berthod for ever....

jms | 05 décembre 2013 à 11h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent spam Berthod a une mission comme Jeanne d'arc, lui c'est bouter les écolos hors de France, personnellement ça m'amuse, seul (ou presque) contre les armées de vilains "escrologistes", n'écoutant que son cour.., pardon, sa mauvaise foi, il poursuit cette secte malfaisante partout ou elle se cache.
Il est par contre tout à fait légitime pour parler d'illumination(article ci-dessus)
Je m’égare, concernant la pollution lumineuse, pourquoi ne pas mettre en place une tarification (très) dissuasive, se serait beaucoup plus efficace

lio | 05 décembre 2013 à 11h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et JMS boit les mensonges de la presse et des media français sans chercher à en savoir plus.S'il fréquentait un peu la presse internationale il saurait que d'éminents climatologues contestent les thèse du Giec, et qu'ils sont de plus en plus nombreux.

Laurent Berthod | 05 décembre 2013 à 13h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

la colère contre les absurdités écolos qui nous coûtent la peau des fesses gronde chaque jour un peu plus dans la population. Il faut être aveugle et sourde comme Lio pour ne pas s'en rendre compte.

Laurent Berthod | 05 décembre 2013 à 13h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Magnifique réaction de Berthod, qui, avec son courage en bandoulière, sur un site dédié à l'environnement, se fait le martyr des amoureux du beau contre tous ces sales écologistes qui se shootent à tout ce qui est moche. Quand le raisonnement ne dépasse pas le "carpe diem" d'une adolescente de 13 ans, c'est qu'il est limité.
Je m'étonne toujours que certains pensent en toute bonne foi que les écologistes sont un groupe qui leur nuit. Car enfin, ont-ils l'air de se dire, la beauté et le bonheur sont de leur côté. La preuve : la nuit, Berthod se promène à la Défense et contemple tous ces bureaux aux restes de powerpoints vacillants qui luisent comme des bougies. C'est si romantique. Sans doute alors, contre les écologistes, et pire, les décroissants, pense-t-il que personne ne se sent agressé par la fermeture d'une librairie remplacée par un HetM ? Pourquoi les "dilapideurs /consommateurs" détiendraient-ils la vérité sur ce qui est beau ? Pourquoi leur modèle serait-il la marche naturelle de l'humain vers le beau ? Ca ne les empêche pourtant pas de pratiquer la nostalgie et le "c'était mieux avant" à tout bout de champ. Mais chacun a le droit d'avoir ses contradictions.
Les écolos ne veulent pas "tout vous couper", sauf si vous considérez ce que vous pouvez acheter et consommer comme tout ce que vous avez... et ne souffrez aucune réduction dans vos possessions et votre consommation.
Mais dans ce cas, excusez-moi, la sale écolo en moi a effectivement une autre notion du beau

pim | 05 décembre 2013 à 13h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Si être "citoyen" va pour certain à l'encontre de leur liberté, je veux bien essayer de les comprendre. Mais alors, il faudrait que, dans notre cas, l'électricité gaspillée soit payée à son véritable coût. Pour cela il faut inclure les surcoûts des différentes pollutions occasionnées et leurs conséquences sanitaires, le surdimensionnement des installations, la production de déchets, une mauvaise allocation de ressources financières qui pourraient être utile ailleurs... et en plus il n'est pas tenu compte des chauffages et climatisations qui bien sûr tournent à plein régime, des ordinateurs et photocopieuses qui s'usent et consomment en restant allumés...

Jérôme | 05 décembre 2013 à 14h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Berthod dit :
............A bas la dictature sur notre vie quotidienne. Laissez nous vivre........ Les écolos veulent tout nous couper. La grande castration universelle !

Berthod veut vivre sans contrainte sans se poser de question sur sa responsabilité de citoyen de la planète !
Quand je promène mon chien je l'empêche de faire ce qu'il veut là ou il veut...
Avec le raisonnement de Berthod je prive mon chien de liberté.
Je le castre, je suis un dictateur.....
Je vais transmettre cet avis à l’intéresse qui sera heureux du soutien du grand amuseur Berhod !

jms | 05 décembre 2013 à 15h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Juste une question à Laurent Berthod, quand il part de chez lui, il laisse tout allumer? Et après il viendra se plaindre que sa facture d'électricité est trop chère? Sérieux, c'est totalement injustifié de laisser des bureaux, bâtiments ou autres allumés la nuit quand il n'y a plus personne dedans, comme d'éclairer des mairies ou églises ou autres bâtiments avec des gros projecteurs voraces en courant. Pour quoi faire ??? Pour la beauté ??? Comme la tour Montparnasse, un ex parmi tant d'autre, elle doit être restaurée (si ce n'est déjà fait) et rester allumée toutes les nuits ??? Mais pour quoi faire. Et nous, petits citoyens, on nous tannent tous les jours avec "l'énergie est notre avenir, économisons là"….. Sérieux. Arrêtons là ! Je suis pour qu'on fasse la chasse à tout les gaspillages et, je précise, pas besoin d'être écolo, c'est une question d'éducation. On ferme, on éteint derrière soi.

MGB88 | 05 décembre 2013 à 16h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'électricité ne coûte pas plus cher la nuit, c'est même l'inverse. c'est qu'il n'est pas possible d’arrêter la désintégration atomique dans les centrales, il y a donc de la chaleur à évacuer, l'électricité ainsi produite ne trouvant pas preneuse elle est bradée (ou est consommée à remonter l'eau dans certain barrage). Mais quand même éteindre une lampe ce n'est pas difficile, même si dans l'open space chacun dira je suis pas le dernier, c'est pas ma faute. Et les vigiles qui font leur tournée peuvent aussi éteindre !

moris | 05 décembre 2013 à 17h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En tout cas, Berthod n'est pas castré question stupidité !
Il a fait le plein, ça doit même déborder.
Faire beau ?
Gaspiller c'est faire beau. C'est nouveau, ça vient de sortir. Je l'imagine avec des luminions sur la tête !
Lors du premier choc pétrolier il a été question de verbaliser les éclairages non indispensables après 22 H, qu'en est-il actuellement ?!
Il n'est pas nécessaire de dire : le dernier éteint la lumière, il existe des systèmes qui éteignent lorsqu'il n'y a pas d'activité.

Maurice | 06 décembre 2013 à 07h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je constate encore une fois que Berthod fait partie d'un autre temps. Comme quoi la seule avancée en matière d'environnement est parfois simplement le temps qui passe, emportant avec lui des "citoyens" individualistes et égoïstes.

Vos posts systématiques sur les articles d'AE en deviennent risibles. Mais il est peut être vrai que la retraite soit ennuyeuse pour certains, notamment pour les laissés pour compte du modèle que vous défendez encore, laissant de côté bon nombres de désillusionnés.

Rudy | 06 décembre 2013 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci à Laurent Berthod pour sa contribution aux qualités multiples :

- déjà nous faire bien rire avec son personnage de gros lourdaud franchouillard cramponné à ses habitudes, Na !
- pour la finesse de son intervention, qu'on ne peut évidemment pas lire au 1er degré (la preuve, il n'utilise pas vraiment ses parties génitales pour éclairer chez lui) mais au second : il y a en effet une grande quantité de gens dans la population qui sont totalement insensibles au problème environnemental. Allez donc à la campagne ou dans une petite ville et vous verrez comment on compatis au pauvre Parigot qui cherche des œufs bio...

Pour en revenir au sujet, La défense me semble un endroit parfait pour faire appliquer la loi, une douzaine de PV bien situés feraient de l'endroit une affiche irremplaçable pour inspirer tout le monde.

on te comprend Laurent. de toute manière quand l'océan montera te noyer, tous ces salopards d'écolos y passeront aussi ! Ah ah ah !

Electronring | 06 décembre 2013 à 14h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah mon cher Berthod, vous êtes irremplaçable !! Je disais récemment "tellement prévisible". Encore une preuve aujourd'hui... Même le gaspillage énergétique trouve grâce à vos yeux !!!
Mais avec une belle dose de mauvaise foi... Où sont les magasins à la Défense ? Ouverts la nuit qui plus est ? Allons, soyez sérieux, je ne vois pas en quoi les bureaux de la Défense éteints la nuit vont faire fuir des touristes... qui n'existent pas aux heures concernées, et pour cause (vous faites vos courses et du lèche-vitrine à la Défense, entre minuit et 7 h du matin, M. Berthod ??).

François | 06 décembre 2013 à 15h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

S'il y a une chose susceptible de faire monter le niveau de l'océan, il n'y en n'a pas d'autre, c'est le tombereau d'insultes qui me sont adressées sur ce fil.

Laurent Berthod | 06 décembre 2013 à 16h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

« … tombereau d'insultes ... » ?
NON ! C'est de la compassion vu le grand age que vous devez avoir.
Il parait que la vieillesse est un naufrage, nous avons là une preuve que le – parait – est de trop.
Respecter les anciens, oui, mais il y a des limites largement dépassé ici.

Maurice | 07 décembre 2013 à 10h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

1° Je propose d'interdire les illuminations de Noël qui ne servent à rien et ne sont que du gaspillage. Pour vivre heureux vivons dans le noir et la tristesse.

2° Il y des gens qui habitent à la Défense. Avoir la nuit des blocs immense sombres et menaçants en spectacle est certainement bien plus gai que des immeubles illuminés.

3° Les immeubles de bureau sont de plus en plus équipés de lampes très basse consommation pour la nuit.

4° La nuit on ne sait que faire de l'électricité.

5° Je ne laisse généralement pas la lumière allumée chez moi quand je sors. Mais le soir je laisse toutes les pièces allumées. C'est bien plus agréable lorsque je me déplace d'un point à l'autre de l'appartement, qui ainsi ne ressemble pas à une succession de grottes. Avec les ampoules basses consommation qui s'usent plus quand on les allumes et les éteint que quand elles sont en fonctionnement permanent, qui coûtent la peau des fesse, que les écolos nous ont imposées, ça ne coûte vraiment pas cher et même, si ça se trouve, ça fait faire des économies.

6° Je sens qu'un torrent d'insultes va inonder le fil.

Laurent Berthod | 07 décembre 2013 à 19h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dans le magnifique poème d'Aragon chanté par Léo Ferré, Manouchian, le résistant qui va être fusillé, écrit à Méliné, sa compagne : "Toi qui va rester dans la beauté des choses".

Ceux qui n'ont pas compris - les puritains, les ascètes, les jansénistes, les pisse-vinaigre - que la beauté des choses vaut largement plus que quelques sous économisés au fond d'un porte-monnaie, leur vie doit être bien triste et je les plaindrais presque.

Mais lorsqu'ils veulent imposer leurs vues aux autres en les punissant de ne pas les suivre, je les voue aux gémonies.

Laurent Berthod | 08 décembre 2013 à 00h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tellement difficile à verbaliser que ce truc débile tombera en désuétude de lui-même, comme tous les dispositifs visant exclusivement à la com d'un ministre, d'un gouvernement, ou d'un parti, fût-il groupusculaire.

Souvenez-vous : le livret de santé, la pastille verte. Ah, ah, ah ! La pastille verte ! La Voynet, qui fait aujourd'hui la fine gueule, mais dont la pastille verte a coûté quelques dizaines de millions d'Euros aux Français, en pure perte. ça pourrait faire des économies ! Plus que d'éteindre la nuit, les tours de la Défense, illuminations qui, d'ailleurs ne coûtent qu'à leurs occupants.

Laurent Berthod | 08 décembre 2013 à 01h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réponse à Pim.

Ce site est dédié à l'environnement mais ce n'est pas un site militant. C'est un site qui informe assez objectivement les professionnels de l'environnement des évolutions réglementaires, des prises de positions, etc. qui les concernent.

Si des militants environnementalistes viennent s'y informer, tant mieux pour eux. Mais ce site n'est pas leur propriété.

Laurent Berthod | 08 décembre 2013 à 01h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous devriez méditer la fin d'un de vos commentaires :
Mais lorsqu'ils veulent imposer leurs vues aux autres en les punissant de ne pas les suivre, je les voue aux gémonies.
Mais peut-être n'est-ce qu'un simple copié collé sans compréhension de votre part ?!

L’éclairage coûte à celui qui le fait, mais aussi à la société, car il faut la produire, cela vous a échappé ! Ce n'est pas le seule exemple, hélas.

Maurice | 09 décembre 2013 à 10h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous nous amusez de plus en plus Berthod...
Mais attention tout de même à votre santé mentale.
Car votre prose montre une tendance certaine au délire !

jms | 09 décembre 2013 à 10h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je ne fais pas de loi liberticide, moi. Je n'approuve pas une loi liberticide, moi.

Je les voue aux gémonies mais je ne fais pas une loi pour les y envoyer !

Le commentaire de Maurice est donc nul et non avenu.

Laurent Berthod | 09 décembre 2013 à 11h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On m'accuse de délire, mais c'est juste une personne trop simple d'esprit pour comprendre les choses extrêmement claires que je dis.

Laurent Berthod | 09 décembre 2013 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent Berthod ou "Les idées d'un blogueur politiquement incorrect [] con et réac !!!". Cette insulte que je ne me serai pas permise n'est bien sûr pas de moi mais de vous même, tirée de votre propre blog.

Rudy | 09 décembre 2013 à 11h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

moi moi moi moi moi moi...... laurent berthod...... quand je serai président j'exterminerai tous ceux que ne veulent pas de ma joie de vivre et qui passe (entre autres) par le gaspillage de l'énergie et l'épandage tous azimuts de mes petits pesticides !

jms | 09 décembre 2013 à 11h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Rudy a un sens de l'humour très affiné !

Allez détendez vous un peu, les ascètes !

ça vous indispose tant que ça qu'on ne pense pas comme vous qu'il faut que vous sortiez votre mitraillettes à injures ?

Laurent Berthod | 09 décembre 2013 à 14h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui c'est vrai le site est un site sur l'environnement et pas un site du parti écologiste. Mais votre attaque en réaction à l'article (.."laissez-nous"...) semble tout de même adressée aux écolos ("les écolos veulent tout nous couper.")
Mais ne vous inquiétez pas. Depuis j'ai vu votre blog et beaucoup de choses font sens tout à coup (...!)
Bonne journée

pim | 09 décembre 2013 à 14h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mr Berthod, vous êtes un gentil petit bonhomme pris à parti par les vilains écologistes soit !
Mais surtout vous êtes la preuve vivante que l'écologie, la vraie, celle de la prise de conscience de tous les jours et de chacun trouve sur son chemin bien des obstacles.
Je ne suis jamais allé sur votre site mais l’auto qualification dont vous vous affublez avec fierté ne m'étonne pas.
Dans cette France de peureux et haineux innombrables et dont vous êtes un fort beau représentant le travail pédagogique qui reste à faire est immense.
A ce titre vous avez donc tout à fait votre place sur ce site et en plus vous êtes au fond très rigolo .

jms | 09 décembre 2013 à 14h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Je tiens juste à rappeler que cette loi vise à réduire la consommation d'énergie mais également à éviter le phénomène de pollution lumineuse. Phénomène assez bien connu dans le monde, la lumière nocturne perturbe fortement le fonctionnement d'un grand nombre d'espèces (oiseaux, chauve-souris, reptiles, plantes, ...) en déréglant leurs fonctions biologiques (cycle circadien, migration pour les oiseaux,...). Un grand nombre de publications scientifiques existent sur le sujet et tendent à confirmer l'importance de ce phénomène. Au vue de la sixième crise extinction mondiale, il est important de limiter nos impactes sur la biodiversité qui nous fournit les services indispensables à notre survie (épuration des eaux, ressources alimentaires, stabilisation des sols,...).

Soco | 09 décembre 2013 à 16h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Je tiens juste à rappeler que cette loi vise à réduire la consommation d'énergie mais également à éviter le phénomène de pollution lumineuse. Phénomène assez bien connu dans le monde, la lumière nocturne perturbe fortement le fonctionnement d'un grand nombre d'espèces (oiseaux, chauve-souris, reptiles, plantes, ...) en déréglant leurs fonctions biologiques (cycle circadien, migration pour les oiseaux,...). Un grand nombre de publications scientifiques existent sur le sujet et tendent à confirmer l'importance de ce phénomène. Au vue de la sixième crise extinction mondiale, il est important de limiter nos impactes sur la biodiversité qui nous fournit les services indispensables à notre survie (épuration des eaux, ressources alimentaires, stabilisation des sols,...).

Soco | 09 décembre 2013 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Je tiens juste à rappeler que cette loi vise à réduire la consommation d'énergie mais également à éviter le phénomène de pollution lumineuse. Phénomène assez bien connu dans le monde, la lumière nocturne perturbe fortement le fonctionnement d'un grand nombre d'espèces (oiseaux, chauve-souris, reptiles, plantes, ...) en déréglant leurs fonctions biologiques (cycle circadien, migration pour les oiseaux,...). Un grand nombre de publications scientifiques existent sur le sujet et tendent à confirmer l'importance de ce phénomène. Au vue de la sixième crise extinction mondiale, il est important de limiter nos impactes sur la biodiversité qui nous fournit les services indispensables à notre survie (épuration des eaux, ressources alimentaires, stabilisation des sols,...).

Soco | 09 décembre 2013 à 16h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ben, vous connaissez plus peureux qu les écolos avec leur principe de précaution à la manque ? Ils ont peur de tout ce qui change, de tout ce qui bouge. S'ils pouvaient ils effacerait leur ombre !

Il n'y a que les sots, pour rester poli, qui prennent l'autodérision au sérieux !

Laurent Berthod | 09 décembre 2013 à 17h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il est certain que les rapaces nocturnes et les cigognes qui nichent à la défense attendent impatiemment qu'on éteigne les lumières !

Laurent Berthod | 09 décembre 2013 à 18h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci à Soco pour avoir recentré le débat et ne pas avoir prononcé le nom de celui qui vient ici pour énerver ceux qu'il appelle les écolos et se faire de la pub...

Effectivement, les lumières peuvent être considérées comme un facteur de beauté dans les villes... Mais c'est tout à fait subjectif, tout comme le fait qu'une ville puisse juste être considérée comme "belle" !

Ce qui n'est pas subjectif, c'est l'énergie produite et gaspillée pour alimenter cette supposée beauté et les centrales nucléaires ou thermiques qui tournent derrière (c'est tout de suite moins Glam, surtout quand vous habitez sous les lignes à haute tension).

Ce qui n'est pas subjectif, c'est, comme le dit Soco, la pollution lumineuse qui perturbe de nombreuses espèces. Un rossignol qui chante encore à 2h de matin dans un parking, c'est beau aussi... mais est-ce normal ?

Alors "la beauté des choses vaut largement plus que quelques sous économisés" comme dit un célèbre amuseur public ? Peut être... Mais la beauté (encore une fois subjective) ne vaudra jamais plus que le respect de la faune et la protection de la biodiversité.

Rappelons que ceux qui chantent la beauté des lumières de la Défense sont ceux qui ne veulent pas d'éoliennes parce que c'est laid !

D'où ma question : les centrales nucléaires sont-elles plus belles en activité ou à l'arrêt ??

jujuniep | 10 décembre 2013 à 09h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Effectivement la disparition de tous ces éclairages abusifs et inutiles
pourra sans doute aider bien des espèces naturelles à retrouver un peu de quiétude au cœur des cités.
Nous avons besoin de toute cette diversité de vie jusque dans nos villes.
Et si le retour du loup dans notre pays est une chose excellente, le retour des chauves souris(on peut rêver) près de nos habitations serait aussi merveilleux.

Laissons le guignol de ce site hurler ses craintes de la nuit et de la vie animale !

jms | 10 décembre 2013 à 12h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les conséquences de la pollution lumineuse, un sujet vidéo traité par Actu-Environnement en 2011
https://www.actu-environnement.com/ae/news/pollution-lumineuse-12040.php4

marie jo sader | 10 décembre 2013 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les bureaux de la Défense allumés la nuit, ce n'est pas pour faire beau, ce n'est pas un souci des employés qui y travaillent. Les lumières sont allumées uniquement parce que les employés ont oublié ou n'ont pas eu le courage d'aller jusqu'à l'interrupteur. Je cotoie encore des gens qui osent dire "on s'en fout, c'est pas nous qui payons", ce qui est déjà faux mais qui place en plus ces gens dans une situation de non remise en question, c'est catastrophique.
Je travaille moi-même dans un bâtiment publique et nous avons deux problèmes liés aux économies d'électricité :
- Le bâtiment est neuf mais le couloir principal est dépourvu d'interrupteur, il est éclairé en permanence, soir, we, ... Seul un accès au disjoncteur permet d'éteindre la lumière.
- Quand on quitte un local, on est jamais vraiment sûr que tout le monde est parti, or c'est au dernier parti de faire l'extinction.

La loi est en place mais aucune mesure de sensibilisation des acteurs n'a été mise en place, acteurs qui n'ont pas vraiment envie de faire des efforts et qui pensent encore que eux ne paient pas l'électricité...

Il faut rééduquer les gens, passer moins de temps à leur apprendre la date de naissance et de mort de Clovis, plus à leur faire comprendre le fonctionnement du monde et les responsabilités de chacun...

Zugzwang | 12 décembre 2013 à 12h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les bureaux de la Défense allumés la nuit, ce n'est pas pour faire beau, ce n'est pas un souci des employés qui y travaillent. Les lumières sont allumées uniquement parce que les employés ont oublié ou n'ont pas eu le courage d'aller jusqu'à l'interrupteur. Je cotoie encore des gens qui osent dire "on s'en fout, c'est pas nous qui payons", ce qui est déjà faux mais qui place en plus ces gens dans une situation de non remise en question, c'est catastrophique.
Je travaille moi-même dans un bâtiment publique et nous avons deux problèmes liés aux économies d'électricité :
- Le bâtiment est neuf mais le couloir principal est dépourvu d'interrupteur, il est éclairé en permanence, soir, we, ... Seul un accès au disjoncteur permet d'éteindre la lumière.
- Quand on quitte un local, on est jamais vraiment sûr que tout le monde est parti, or c'est au dernier parti de faire l'extinction.

La loi est en place mais aucune mesure de sensibilisation des acteurs n'a été mise en place, acteurs qui n'ont pas vraiment envie de faire des efforts et qui pensent encore que eux ne paient pas l'électricité...

Il faut rééduquer les gens, passer moins de temps à leur apprendre la date de naissance et de mort de Clovis, plus à leur faire comprendre le fonctionnement du monde et les responsabilités de chacun...

Zugzwang | 12 décembre 2013 à 12h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Zugzwang,

Pour savoir si bien les motivations et comment ça se passe à la Défense, vous y travaillez ?

Laurent Berthod | 12 décembre 2013 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonjour

Les bureaux EDF GRDF laissé allumées toute la nuit voir tout le week-end, des bureaux souvent situés dans des immeubles, le 9ème par exemple, c'est quand même un comble de la part de gens qui demandent aux autres d'éteindre leur lumière pour un souci d'économie, .... et a quand la prochaine augmentation!

loulou | 21 décembre 2013 à 08h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il n'est pas précisé dans l'article à quelle heure le film a été tourné. Il y a peut être dans ces bureaux éclairés des gens qui travaillent encore... Tout le monde ne quitte pas à 18h ou 19h. Dans mon entreprise les lumières sont coupées automatiquement à 20h à l'heure d'hiver et 21h à l'heure d'été. Or dans la minute qui suit au moins trois étages sur quatre sont rallumés par les employés (dont je fais parfois partie) encore présents sur le site.

CSA | 05 janvier 2014 à 19h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour CSA
Je vous invite à regarder le reportage vidéo (car c'est avant tout un reportage vidéo) afin d'obtenir les informations que vous souhaitez. Vous verrez d'ailleurs que plusieurs images ont été tournées le dimanche !
Cordialement
MJ Sader

Marie Jo Sader | 06 janvier 2014 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…