En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

COP 22 : 3,5 milliards de dollars mobilisés pour la résilience des zones côtières en Afrique

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) vont mobiliser 3,5 milliards de dollars de 2017 à 2020 afin de renforcer en Afrique la résilience des zones côtières face au changement climatique. Les organisations ont annoncé cette enveloppe le 12 novembre, lors de la journée de l'action climat mondiale consacrée à l'océan à Marrakech au Maroc (COP 22). Elles prévoient une assistance technique et financière pour soutenir les économies vivant de l'océan en Afrique (pêche, sécurité maritime, etc.), "en s'adaptant aux priorités et objectifs spécifiques des pays".

Le Maroc a également lancé son initiative, baptisée "Ceinture bleue", qui vise aussi à améliorer la résilience des communautés côtières et promouvoir les pratiques de pêche et d'aquaculture durables en Afrique. Les capacités de cette initiative sont renforcées de 60 millions de dollars sur la période 2017-2020.

"Les communautés côtières africaines sont parmi les plus touchées par le changement climatique (…). Ces programmes ambitieux qui visent à renforcer [leur résilience] sont essentiels pour relever les défis et les opportunités du changement climatique, en particulier pour les petits Etats insulaires en développement qui sont vulnérables", a déclaré Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe des ressources naturelles de la FAO dans un communiqué.

Une feuille de route stratégique

Les partenaires de la COP 22 ont par ailleurs publié une feuille de route "stratégique" pour des mesures en faveur des océans et du climat de 2016 à 2021. Celle-ci porte "sur six domaines majeurs" : le rôle des océans dans la régulation du climat, l'atténuation, l'adaptation, les déplacements humains, le financement et le renforcement des capacités. Lors de sa 43e session à Nairobi (Kenya), le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a annoncé en avril dernier le lancement d'un rapport scientifique spécial sur l'océan.

"L'Initiative mondiale d'action stratégique sur les océans et le climat (impliquant les Parties, les organisations intergouvernementales, les organisations non-gouvernementales, les institutions académiques et les universitaires, le secteur privé et les autorités locales de toutes les régions du monde) mettra en œuvre les actions identifiées dans la feuille de route", a indiqué Biliana Cicin-Sain du Forum mondial pour les océans.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…