En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation thermique : vers davantage de professionnels formés

Aménagement  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Ségolène Royal et Sylvia Pinel, ministres en charge respectivement de l'écologie et du logement, ont signé ce mercredi 30 avril la convention sur la formation des professionnels aux économies d'énergie dans le bâtiment (FEE Bat), dont le dispositif remonte à 2008. Cet engagement vise à former 25.000 professionnels par an.

"Un des volets du plan de rénovation énergétique de l'habitat porte sur la montée en compétence des professionnels du bâtiment sur les travaux d'économie d'énergie. Il est nécessaire d'accompagner la transition écologique dans le secteur du bâtiment, en renforçant un savoir-faire professionnel de qualité et en développant des emplois nouveaux, durables et non délocalisables", expliquent les ministres.

"Nous attendions avec impatience la signature de cette convention pour débloquer les financements des formations des entreprises artisanales, cruciales à l'approche de l'éco-conditionnalité", se félicite Patrick Liébus, président de la CAPEB, qui salue également le renouvellement de l'engagement d'EDF. L'électricien financera les formations à hauteur de 60% en 2014 et 2015, puis 45% en 2016 et 40% en 2017.

Filière dans l'incertitude

Cette signature saura-t-elle pour autant rassurer les professionnels inquiets du retard pris dans le chantier de la rénovation énergétique ? C'est un signe positif, admet CAP3E, structure créée en février dernier pour accompagner les professionnels de la rénovation énergétique vers l'obtention du signe de qualité "Reconnu Garant de l'Environnement" (RGE).

"Pourtant, en l'absence de la parution du décret précisant les modalités de l'éco-conditionnalité à seulement deux mois de sa mise en place, c'est toute une filière qui est dans l'incertitude et dans un attentisme forcé", alerte l'entreprise. A partir du 1er juillet 2014, seuls les artisans titulaires d'un des signes de qualité RGE correspondant à leur activité pourront faire bénéficier leurs clients de l'Eco-PTZ, rappelle en effet l'équipe CAP3E.

"Avec cette nouvelle convention FEE Bat, un module RGE est inclus au parcours de formation", tient toutefois à rassurer le ministère de l'Ecologie. Courant mai, l'Ademe éditera un annuaire des professionnels RGE, précise par ailleurs son président Bruno Léchevin.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager