Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Fenêtres en fin de vie : la collecte s'étend et le recyclage démarre

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le réseau de reprise des fenêtres en fin de vie s'étend et la collecte des déchets de menuiserie progresse, annonce l'Union des fabricants de menuiseries (UFME), à l'occasion de la présentation d'un point d'étape, publié fin novembre 2021.

Côté réseau de collecte, la carte de France éditée par la fédération professionnelle compte désormais 84 sites engagés dans le respect des bonnes pratiques fixées par la charte « filière engagée pour le recyclage et la valorisation des menuiseries » (Fervam).

Toutefois, ce réseau reste à améliorer, car l'essentiel des sites de reprise se trouve dans l'ouest de la France (grâce au réseau Menrec) et dans le Grand Est. « Des zones de développement naissent dans les Hauts-de-France, en Rhône-Alpes, du côté de Marseille (Bouches-du-Rhône) et de Narbonne (Aude) », précise l'UFME. En outre, la fédération se rapproche des professionnels du recyclage, des entreprises spécialisées dans le vitrage, la fabrication de menuiseries ou encore la quincaillerie, des points de collecte, des déchèteries, des communes et Régions, afin de renforcer le maillage du réseau sur tout le territoire.

Quant à la collecte, elle affiche une montée en puissance sur les deux premiers trimestres 2021. La croissance est surtout marquée pour les entrées en point de collecte et centres de regroupement et démantèlement : de 859 tonnes au premier trimestre, les volumes sont passés à 4 423 tonnes au deuxième trimestre, soit une progression de 415 %. À raison de 35 kg par menuiserie, cela représente un peu plus de 150 000 fenêtres collectées en six mois. À titre de comparaison, le gisement est estimé à près de 8,5 millions d'unités déposées chaque année.

Cette collecte en hausse a permis d'augmenter de 346 % le PVC et de 168 % le calcin float sortant des points de collecte et centres de regroupement et démantèlement.

S'agissant du recyclage, le démarrage de cette collecte a alimenté la croissance de 61 % des volumes de PVC entrant en centres de traitement. Ces volumes sont passés de 4 107 tonnes à 6 597 tonnes, d'un trimestre à l'autre. Côté incorporation de PVC recyclé, la fédération affiche une multiplication par cinq du volume, celui-ci passant 1 115 tonnes à 5 495 tonnes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Benne à fond ouvrant BAFO MANERGO