En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Ferme des 1.000 vaches : la justice administrative rejette un référé contre le permis de construire

Agroécologie  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Le tribunal administratif d'Amiens a rejeté mercredi 12 mars la demande de suspension en référé du permis de construire de la ferme dite "des 1.000 vaches" à Drucat-le-Plessiel dans la Somme, rapporte l'eurodéputée écologiste Karima Delli.

"Peu importe donc que l'industriel ait construit ses bâtiments sur des réserves archéologiques, qu'il en ait déplacé certains et agrandi d'autres, que son architecte soit le maire qui a signé son permis de construire", s'indigne la Confédération paysanne, en pointe dans l'opposition à ce projet. Le syndicat d'agriculteurs avait affirmé fin janvier avoir obtenu de la ministre de l'Egalité des territoires, Cécile Duflot, que les bâtiments illégaux seraient détruits.

"Cette décision est bien sûr une déception pour tous les défenseurs d'un modèle agricole, durable et respectueux du monde qui l'entoure en général, et de la condition animale en particulier. C'est un coup porté au combat légitime des citoyens qui s'opposent au projet inutile écologiquement et économiquement de la ferme des 1000 vaches et de l'agro-business", réagit Karima Delli.

Barbara Pompili, députée écologiste de la Somme, demande quant à elle au Gouvernement de profiter de la deuxième lecture de la loi d'avenir agricole à l'Assemblée nationale pour concrétiser ses engagements. Celui-ci, rappelle-t-elle, a affirmé que "ce modèle agro-industriel ne correspondait pas à celui qu'il souhaitait pour l'agriculture française".

Réactions1 réaction à cet article

 

J'ai du mal à comprendre.

Dans votre billet précédent, vous avez écrit : « La ministre de l'Egalité des territoires, Cécile Duflot, a confirmé jeudi 23 janvier l'arrêt des travaux et la destruction des bâtiments illégaux de la ferme dite "des 1000 vaches", annonce la Confédération paysanne. »

Et maintenant, « [l]e tribunal administratif d'Amiens a rejeté mercredi 12 mars la demande de suspension en référé du permis de construire » ?

C'est arrêté ou c'est pas arrêté ?

Par ailleurs, « [l]e syndicat d'agriculteurs avait affirmé fin janvier avoir obtenu de la ministre de l'Egalité des territoires, Cécile Duflot, que les bâtiments illégaux seraient détruits. » Comment Mme la ministre peut-elle – bagout et impudence mis à part – donner une telle assurance ?

Wackes Seppi | 13 mars 2014 à 22h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager