Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Fessenheim : l'incident gazeux relance la question de la fermeture rapide de la centrale nucléaire

Risques  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

A la suite de l'incident lié à un dégagement gazeux intervenu le 5 septembre à la centrale de Fessenheim, la ministre de l'Ecologie a demandé à EDF et à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un rapport complet qui sera rendu public. De son côté, l'ASN revient sur l'événement et indique que c'est "lors d'une manipulation d'eau oxygénée, produit chimique non doté de radioactivité, [qu']' un déversement a provoqué un dégagement de vapeur, qui a déclenché les capteurs de détection incendie. Conformément à la convention entre les services publics et la centrale, les pompiers ont été dépêchés sur place. Il n'y a pas eu d'incendie. (..) Cet incident n'a pas eu de conséquence sur l'environnement". Sur les neuf personnes présentes, deux salariés ont eu "des blessures légères aux mains", a indiqué le ministère.

Immédiatement, de nombreuses voix se sont élevées pour demander une fermeture rapide de cette centrale nucléaire. Rappelons que c'est l'une des promesses de campagne de François Hollande et qu'il a réaffirmé, une fois élu, son intention de fermer Fessenheim au cours du quinquennat. Dans ce cadre, le ministère de l'Ecologie aurait commandé une étude portant sur l'approvisionnement électrique régional. De nombreuses associations (Sortir du nucléaire, Greenpeace...) demandent au plus vite des précisions sur le calendrier précis de fermeture.

De son côté, Robin des bois indique que les personnes présentes au moment de l'incident étaient "des prestataires extérieurs mobilisés dans une opération de maintenance" et relance la question de la sous-traitance, pointée du doigt à de nombreuses reprises, notamment par l'ASN.

Réactions2 réactions à cet article

 

De plus en plus fou ... Est-ce qu'on demande d'arrêter les usines Peugeot ou une aciérie lorsqu'un salarié d'un service d'entretien fait tomber un bidon d'eau de javel par terre ?

pénible | 07 septembre 2012 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Peut-être, mais on n'en serait pas à ce niveau d'hypersensibilité si EDF et les pouvoirs publics avaient été un peu plus transparents concernant les problèmes rencontrés de manière générale sur les centrales nucléaires... Voir un précédent article daté de 2008 concernant le site de Tricastin : https://www.actu-environnement.com/ae/news/fuite_uranium_tricastin_5442.php4

Rico | 07 septembre 2012 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Services d\'experts pour la conformité réglementaire et l\'optimisation QHSE EALICO