En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La centrale de Fessenheim mise à l'arrêt total pendant deux jours

Energie  |    |  Pierre Emmanuel Bouchez Actu-Environnement.com

La centrale de Fessenheim a été mise à l'arrêt total du 18 avril au 20 avril 2014, suite à la survenance d'"incidents" ayant touché les deux réacteurs.

"Un arrêt automatique du réacteur n°2 a été déclenché suite à la fermeture intempestive d'une soupape qui règle l'arrivée de la vapeur sur le groupe turbo-alternateur dans la partie non-nucléaire de la centrale", a indiqué à l'AFP un porte-parole d'EDF Fessenheim.

Le réacteur n°1 était quant à lui déjà à l'arrêt depuis le 9 avril, en raison d'une fuite détectée dans sa tuyauterie d'alimentation en eau.

"Il n'y a aucune conséquence pour la sûreté des installations et pour l'environnement", a assuré EDF. Ces deux anomalies concernent les "parties non nucléaires" de la centrale et ne sont, selon l'exploitant, pas liées à l'âge avancé de la plus ancienne centrale du parc nucléaire français.

Pour Europe Ecologie Les Verts (EELV), "la prise de conscience est inéluctable : nos centrales nucléaires les plus vieilles sont fragiles et il faut les fermer. EELV dénonce l'acharnement thérapeutique de ceux qui voudraient maintenir en activité tous les réacteurs y compris au-delà de leur âge limite".

La centrale de Fessenheim, en service depuis 1977, devrait être fermée d'ici fin 2016.

Réactions4 réactions à cet article

 

Quelle autre industrie met en oeuvre de façon aussi draconienne les précautions de sécurité?

VD69 | 02 mai 2014 à 23h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quelle autre industrie est susceptible en cas de dysfonctionnement d'engendrer la mort de milliers de personnes (à plus ou moins long terme) et contaminer durablement les sols et les eaux à l'échelle planétaire ?

Tchernobyl, Fukushima ? | 08 mai 2014 à 00h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le concurrent du nucléaire, le fossile fait,d'après GreenPeace, 25 000 morts tous les ans rien qu'en Europe. Il creuse, en Allemagne, sur 200 m de profondeur des surfaces équivalentes à la surface polluée temporairement par Fukushima sur une dizaine de cm, en abaissant fortement le niveau des nappes phréatiques avec risque d'admission d'eau salée.
Le niveau des mers est en train d'engloutir , c'est en cours, du fait du fossile des régions entières, souvent très peuplées comme la Floride, Nouvelles Orléans, Bangkok, le Bengladesh, les Seychelles etc.
Mais c'est Fukushima qui n'a pas enregistré sa première victime trois ans après qui vous fait peur .

VD69 | 08 mai 2014 à 14h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Temporairement" ? demi vie du césium 137 = 30 ans
"les sols pollués sur seulement une dizaine de cm" ? dommage, c'est justement l'épaisseur de la couche fertile où les plantes cultivées puisent l'eau et les minéraux...
Tchernobyl, 25 ans après, c'est pour les «liquidateurs» de 25 000 à 125 000 morts et plus de 200 000 invalides, et pour les populations exposées à la contamination un bilan qui sera selon les estimations de 14 000 à plus de 985 000 morts à travers le monde.
Zéro morts à Fukushima ? un mythe ! L'omerta règne au Japon où le gouvernement a promulgué en début d’année une loi qui punit ceux qui divulgueraient des informations, notamment concernant le nucléaire : un fonctionnaire qui aurait provoqué la fuite d’informations risque jusqu’à 10 ans de prison ! (source : courrier international)
Juste pour nous éclairer, vous travaillez pour Areva ou EDF ?

Parano ? | 11 mai 2014 à 22h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager