En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Climat : la France présente aux associations sa feuille de route jusqu'au sommet de Mexico

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Le Président de la République a reçu le 22 décembre les représentants des ONG et des associations présentes lors du Sommet de Copenhague afin de leur présenter la feuille de route de la France jusqu'au sommet de Mexico qui doit avoir lieu en décembre 2010.

Selon la Fédération France Nature Environnement, invitée par Nicolas Sarkozy, la feuille de route est tournée vers l'Afrique et la forêt. Plusieurs dispositions viseraient à faire émerger l'Afrique comme une puissance politique sur la scène des négociations climatiques. Ainsi la France prévoit de réunir à Paris fin janvier les représentants des 4 grands bassins forestiers du monde que sont l'Amazonie, le Congo, l'Indonésie et la Sibérie.
La problématique climat devrait également être inscrite à l'ordre du jour du sommet de l'Union africaine qui aura lieu du 31 janvier au 2 février à Adis Abeba en Ethiopie. Un sommet Afrique France dédié à la protection de l'environnement pourrait par ailleurs être organisé au mois de mai.

La France souhaite en outre créer un groupe « Copenhague + » composé des 28 pays en faveur d'un objectif de réduction de 50% des émissions de GES d'ici à 2050. Les Chefs d'Etat de ce groupe pourraient se réunir en mars-avril.

Enfin, la France devrait relancer le projet d'Organisation européenne de l'environnement et faire avancer les réflexions sur la mise en place d'un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières.

FNE a pris note de ces orientations mais ''reste dans l'attente de précisions s'agissant de l'application dans les territoires des ambitions affichées par le Chef de l'Etat''. La fédération souhaite en effet que la France soit surtout exemplaire sur son territoire et propose pour cela la réactivation de la conférence des parties prenantes du Grenelle de l'environnement, une modification des dispositions du projet de loi Grenelle 2 et une remise en cause profonde des ''projets climaticides qui sont encore décidés ou en cours de création dans les territoires''.

Réactions1 réaction à cet article

 
Encore des beaux discours...

Montrons l'exemple et ayons un vrai objectif pour la France non pas de -20%, -30% ou -50% d'ailleurs par rapport à quelle référence, quelle méthode de mesure et quelle pénalité si les objectifs ne sont pas atteints? Mais du -100% soit 0g de GES en 2050 avec des étapes intermédiaires mesurables objectivement. Chacun attend que l'autre fasse le premier pas. C'est ridicule, irresponsable et très enfantin. L'Etat propose 10 milliards de dollars pour l'Afrique. Lorsqu'on connait la corruption avec tous les intermédiaires prenant leurs pourcentages, c'est une plaisanterie. Par contre si la France est capable de devenir 100% verte, ce sera un vrai exemple pour le monde avec le développement local de compétence et les emplois qui vont avec. Filer 10 milliards ne fera que remplir les comptes bancaires offshores des différents gouvernements en place.

arthur duchemin | 24 décembre 2009 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…