En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'avenir des filières vertes se jouera dans les deux ans

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
''L'avenir des filières professionnelles vertes se jouera dans les deux ans à venir. Nous avons tous les financements nécessaires à leur développement. Mais pour l'instant, nous ne sommes pas organisé'', a prévenu Jean-Louis Borloo en présentant la stratégie que la France va adopter pour développer les 18 filières vertes * susceptibles de présenter des enjeux importants pour le développement industriel du pays.

Dans une étude récente, le Commissariat Général au développement durable (CGDD) a analysé les forces et les faiblesses de 17 filières vertes* et a proposé pour chacune, des objectifs de développement à moyen et long terme. Cette étude a été soumise à consultation publique le 20 novembre 2009. Durant la consultation, une dix-huitième filière a été ajoutée portant sur le traitement de l'eau.

Pour mieux structurer les 18 filières, huit chargés de mission spécifiques assureront chacun le suivi de deux ou trois filières d'avenir. Leur mission consistera à préparer les plans d'action spécifiques pour chacune des filières. Ils devront également constituer des « équipes de France » dans des marchés à dimension internationale. ''Le Comité d'Orientation Stratégique des Eco-Industries, dont le ministère du Développement durable et le ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi assurent conjointement l'animation, pourra apporter sa contribution à ces démarches au fur et à mesure de leur mise en place'', précise le ministère. Par ailleurs, l'Etat devrait mobiliser ses missions économiques dans les pays les plus innovants, afin d'assurer une veille internationale sur l'évolution des filières et d'assurer la pertinence des stratégies retenues au regard des politiques conduites dans d'autres pays.

Les objectifs opérationnels seront déterminés pour chaque filière début mai 2010, en concertation avec les acteurs des filières. Pour chaque marché, il s'agira, en pratique, de déterminer les perspectives de développement local ou international, et d'identifier les opportunités pour les acteurs français. Une fois les objectifs opérationnels fixés, des plans d'action ''précis'' pourront être préparés pour accompagner le développement de chaque filière.

Un appel d'offres européen de 6 milliards d'euros

Le directeur général de la direction générale de l'énergie et du climat, Pierre-Franck Chevet, a également annoncé le lancement prochain d'un appel d'offres au niveau national afin de préparer la France à un prochain appel d'offres de la Commission européenne (ENR300). La Commission lancera en effet en 2010 un appel à projets auprès des Etats pour le financement de démonstrateurs de grande échelle pour des projets de captage et stockage de CO2 et d'énergies renouvelables (biomasse, énergie solaire concentrée, photovoltaïque, géothermie, éolien, énergies marines, smart grids). Ce fond est doté de 300 millions de quotas, soit 6 Mds€ pour un cours du CO2 à 20€/t. Jean-Louis Borloo, devrait lancer dans les prochaines semaines le processus de sélection des projets français afin de présenter des dossiers à la Commission avant la fin de l'année.


*Les filières vertes d'avenir :

Biomasse énergie, éolien, photovoltaïque, géothermie, énergies marines, biocarburants, véhicules décarbonés, captage et stockage de CO2, réseau électrique intelligent (smart grids), stockage de l'énergie et batterie, efficacité des bâtiments, biomasse matériaux, recyclage des déchets à haute valeur ajoutée, chimie verte, métrologie instrumentation, optimisation des procédés industriels, logistique et gestion de flux, eau.

Réactions6 réactions à cet article

 
Et le social ?

« Huit chargés de mission spécifiques, en cours de recrutement »...

Il est toujours révélateur de constater la conception de la responsabilité sociale du soit-disant Ministère du Développement Durable : j'ai postulé à un de ces postes sans obtenir la moindre réponse (ni accusé de réception, ni réponse négative... rien). Nous sommes taillables et corvéables...

Charicle | 12 février 2010 à 18h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Qestion

Puisque mon précédent commentaire a été bloqué, je le reformule sous forme de question : « pourquoi le Ministère du Développement Durable ne daigne-t-il pas répondre aux candidats ayant postulé pour un des emplois de chargé de mission "filières vertes" ? »

Charicle | 14 février 2010 à 12h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Toujours plus !

Voilà encore beaucoup de fonctionnaires... Comment seront-ils payés ? Comme pour les SPANC devront-ils vivre sur l'habitant avec ce qu'on constate de charges, de contrôles et d'obligations à répétition, toujours payants, et dont l'utilité et surtout la fréquence n'ont qu'un seul objectif : "faire rentrer des sous par tous le moyens". Par exemple faire payer d'avance une vidange et un contrôle, obligatoires tous les quatre ans, d'une fosse toutes eaux de 4 m3 quand il n'y a que deux personnes dans la maison, c'est tout simplement du vol. Tous les 10 ans est unanimement reconnu comme très largement suffisant Un artisan serait condamné, le SPANC, avec l'accord de la collectivité a le champ du racket libre et protégé par la loi...

micocharly | 15 février 2010 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et le solaire thermique?....

et le solaire thermique dont le rendement en kwh est dix fois supérieur au photovoltaïque pour la récupération de calories...
et le solaire thermique avec les centrales à concentration?...

DL | 15 février 2010 à 10h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Faut-il disperser les efforts?

Nous sommes en Europe. Que la France s'assure de connaître ce qui se fait de mieux au niveau international est une bonne chose. Mais notre "petit" pays a-t-il vocation d'être en tête de tous les pays du monde? Ne serait-il pas préférable de se répartir les rôles de leader en Europe pour ces 18 domaines?

André | 15 février 2010 à 11h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et les économies d'énergie

il est prévu 18 filières vertes et les économies d'énergie ne figurent que dans le paragraphe "efficacité des bâtiments"; c'est vraiment faire peu de cas sur ce qui doit être incontournable...

DL | 15 février 2010 à 20h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…