En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ADEME veut s'attaquer à la pollution sonore

Bâtiment  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Le nouveau Président de l'Ademe Philippe Van de Maele l'a confirmé jeudi 5 mars lors d'une rencontre avec la presse, l'Ademe participera à la résorption des points noirs du bruit notamment en finançant les opérations.
Un budget de 193 millions d'euros pour la période 2009-2011 sera consacré prioritairement aux opérations qui privilégient le traitement à la source : revêtements routiers peu bruyants, pose d'absorbeurs acoustiques sur les rails, pose d'écrans ou encore mise en œuvre de mesures visant à modérer les vitesses. Dans le cas de l'isolation, les aides seront réservées à la rénovation traitant simultanément l'isolation phonique, l'isolation thermique et la qualité de l'air intérieur.

Le Grenelle de l'environnement a fixé comme objectif la mise à jour de l'inventaire des points noirs du bruit des transports terrestres (PNB) et la résorption en cinq à sept ans des PNB les plus dangereux pour la santé. Selon le Centre d'Information et de Documentation sur le Bruit (CIDB), plus de 100.000 points noirs seraient recensés sur le réseau routier national et 70.000 sur le réseau ferré.

Pour 2009, l'Ademe prévoit d'engager 70 millions d'euro d'opérations de traitement des PNB. Compte tenu du coût moyen total de traitement d'un PNB, estimé à 50.000€ par le CIDB, cela nécessite que 1.400 projets (routiers et ferroviaires) soient présentés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…