En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La seconde campagne de déclaration des flux de fluides frigorigènes démarre

  |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Du réfrigérateur de maison aux chambres froides des supermarchés en passant par les climatiseurs de tous types, les liquides frigorigènes sont largement, et de plus en plus utilisés dans les équipements tant industriels que particuliers pour véhiculer les frigories (froid). Pourtant ces gaz ont posé et posent toujours problème quant à leur effet sur l'Environnement.

Ainsi, l'utilisation des CFC (chlorofluorocarbures) et HCFC (hydrochlorofluorocarbures), gaz fortement destructeurs de la couche d'ozone, a été fortement restreinte le 7 décembre 1992, date de publication du décret mettant en application le protocole de Montréal en France.
Les HFC (HydroFluoroCarbures) utilisés en remplacement du fait de leur innocuité sur la couche d'ozone s'inscrivent en revanche sur la liste des puissants gaz à effet de serre (selon la formule chimique, entre 140 et 11.700 fois plus puissants que le CO2).

À ce titre, en application de règlements européens relatifs à la protection de la couche d'ozone et à la lutte contre l'effet de serre, les professionnels de la filière des fluides frigorigènes (mise en marché, installation et maintenance des équipements, récupération) doivent donc établir une déclaration annuelle des flux de substances neufs et usagés. ''Elle se fait auprès de l'ADEME sur le site www.observatoire.fluides-frigorigenes.ademe.fr'', indique l'ADEME dans un communiqué. La campagne de déclaration a débuté et fermera le 31 mars 2010.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager