En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Fnaut réclame des mesures volontaristes pour libérer la ville de l'emprise de la voiture

Transport  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Profitant de la campagne des élections municipales, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) suggèrent aux futurs élus d'expérimenter de nouvelles mesures afin de réduire la place de l'automobile dans la ville.

"Il ne s'agit pas de « faire disparaître toutes les voitures » car la voiture a un rôle à jouer en ville, mais de réduire son rôle devenu excessif, de la remettre à sa juste place, celle d'un véhicule utilisé occasionnellement et non de manière répétitive, et dont la propriété personnelle ne s'impose pas", précise l'association agréée de consommateurs.

Le péage urbain, "un dispositif équitable"

Quelles sont ces nouvelles mesures ? Il s'agit, explique l'association, de favoriser une réelle densification de l'habitat et des activités autour des axes lourds de transport collectif, de prendre des mesures décisives d'encouragement à l'autopartage et, enfin, d'introduire des péages urbains. "Le péage urbain est un dispositif équitable, estime la Fnaut. La réduction de la circulation et l'affectation du produit du péage au transport collectif bénéficient aux ménages urbains les plus modestes, ceux qui n'ont pas de voiture et souffrent le plus de la pénurie de transport collectif et des nuisances de la circulation. Les automobilistes périurbains peu fortunés peuvent utiliser le transport collectif, quitte à se rabattre en voiture sur un parking relais".

L'association appelle également à mettre en œuvre des mesures dont l'efficacité est déjà connue selon elle. Il s'agit d'un partage plus équitable de la voirie au profit du tramway, du bus, des cyclistes et des piétons, ainsi qu'une circulation ralentie, et une tarification solidaire des transports urbains. La fédération d'usagers préconise également de mieux sélectionner les infrastructures, au profit des transports collectifs en sites propres et du tramway à bas coût, et d'abandonner les projets routiers. "Les nouvelles voiries n'ont aucun impact durable sur la fluidité du trafic", justifie-t-elle.

La Fnaut appelle en revanche à éviter les fausses bonnes idées. Parmi celles-ci, selon l'association, le transport par câble dont le créneau est très étroit, la voiture électrique, la voiture ou le scooter en libre-service, la gratuité des transports ou encore les parkings mutualisés.

Réactions1 réaction à cet article

 

Pourquoi ne pas interdire carrément la voiture en en ville 4 jours sur 7?
Comme ça juste pour voir...
L'ennui avec toutes ses mesures anti-voiture c'est qu'on oublie l'existence du conducteur-usager-électeur. De toute façon la première chose à faire est de rendre GRATUIT les transports en commun (ils sont déja tellements subventionnés qu'il suffit d'un rien pour basculer en mode gratuit. Donc plus besoin des équipements billetiques, ni de contrôle et surtout fini les contrôleurs! Avec des transport gratuit (en vérité payés part tous les habitants de la région) on est sür que les transports en communs seront mieux saturés qu'aujourd'hui. Il faut aussi en finir avec les stationnement payants autour des gares. La solution est de créer des gares en rase campagne avec d'immenses parking gratuit: donc pas de congestion en ville autour des gares et facilité d'accès aux transportsen commun. Un mot sur les centres commerciaux de périphérie: il faut les taxer afin qu'il y ait égalité avec les commerces en ville.Les commerces doivent s'approcher des clients et non pas le contraire comme aujourdh'ui. L'écologie politique veut des villes denses, sans voitures, parcourues par des cyclistes par tous les temps, par des bus non électriques,des métros parfois, des tramways qui prennent la place des voitures et de larges trottoir ET pistes cyclables. Certains jours de la semaine des camions entreront livrer des marchandises. Ils n'auraient alors aucune difficulté a se garer provisoirement

ami9327 | 10 mars 2014 à 18h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager