Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pour rassurer, 3 ministres se déplacent au 32e Congrès de FNE

Gouvernance  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
En présence de Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, de Michel Barnier, ministre de l'Agriculture et de la Pêche, de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à l'écologie, et des représentants des organisations professionnelles, le 32e Congrès de France Nature Environnement (FNE) s'est tenu le 28 et 29 mars en Alsace.

Sébastien Genest, président de FNE a rappelé notamment l'importance de la prise en compte des associations dans la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement. La présence de trois ministres et des principaux acteurs du monde économique et syndical au Congrès du 40ème anniversaire de FNE est une très belle reconnaissance du travail, de l'expertise, de la représentativité et de la légitimité de notre fédération et de nos associations actives sur tous les territoires depuis 40 ans et lors du Grenelle de l'environnement, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le Grenelle de l'environnement va prendre dès cette semaine un virage législatif déterminant puisque la loi sur les OGM doit être présentée dans quelques jours à l'Assemblée nationale tandis que la loi d'orientation sur le Grenelle devrait l'être avant l'été.

Rappelons que la semaine dernière, plusieurs acteurs du Grenelle de l'environnement avaient publié une tribune dans le journal Le Monde dans laquelle ils faisaient part de leurs attentes et de leurs inquiétudes. À travers cette tribune, les auteurs faisaient part d'un sentiment d'enlisement et d'essoufflement de la dynamique et appelaient donc les parlementaires à avoir le courage de donner une suite à l'élan impulsé par le Grenelle. Nous avons tous un devoir d'enthousiasme à un moment clé du Grenelle pour assurer un changement de civilisation, a estimé Arnaud Gossement, porte parole de FNE. Le travail est immense, les difficultés sont nombreuses mais il n'y a pas d'alternative.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager