Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Consommer des produits hors saison nuit à la planète !

La Fondation Nicolas Hulot lance l'opération ''Des fraises au printemps''. L'objectif : informer le public de l'impact environnemental de ses choix alimentaires et notamment sur la consommation des produits hors saison.

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet
   
Consommer des produits hors saison nuit à la planète !
© Nimbus
   
A l'approche de la 19eme semaine du Goût, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme lance l'opération de sensibilisation et d'information ''Des fraises au printemps'' (et pas en hiver!), organisée dans le cadre du programme ''Défi pour la planète''. Cette opération doit permettre à chacun de bien comprendre les enjeux qui se cachent derrière notre assiette, selon l'association environnementale.

Faire ses courses n'est pas un geste anodin. L'avenir de notre planète se joue jusque dans l'assiette. Nos choix de consommation déterminent en effet le futur de la biodiversité, influent sur le changement climatique et, par voie de conséquence, dessinent dès à présent le visage de la planète de demain, explique la Fondation Nicolas Hulot.

 
Un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement  
Fondation Hulot
 
L'organisation rappelle que le prélèvement de la ressource à consommer, sa transformation et même son acheminement dans l'assiette ont des conséquences sur l'érosion de la biodiversité - due notamment à une déforestation massive au profit de surfaces agricoles et le prélèvement intensif des ressources halieutiques - et les émissions de gaz à effet de serre (GES), responsables des changements climatiques actuels.

En effet, selon la Fondation Hulot, le secteur agro-alimentaire, parmi les plus émetteurs après celui de l'industrie et de l'énergie, est responsable du champ à l'assiette d'1/3 des émissions de GES à l'échelle mondiale. Produire des denrées alimentaires ou capturer des poissons nécessite le plus souvent de grandes quantités d'énergie, souligne l'organisation. Les transformations qui suivent, l'emballage, le transport et l'énergie consommée à la maison (réfrigérateur, congélateur, plaque de cuisson…) ne font qu'augmenter le ''poids climatique'' de notre assiette, précise-t-elle.

La clientèle étant souvent très éloignée du lieu de production, de l'énergie supplémentaire sera nécessaire pour l'acheminer à destination. Par exemple, un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement. Ainsi, un kilo de pommes provenant d'Afrique du Sud correspond à 5 litres de gasoil, soit 20 fois plus qu'un kilo de pommes cultivées en France. Un pot de yaourt à la fraise peut également parcourir plus de 9.000 km, si on prend en compte le trajet parcouru par chacune des matières premières (fraises, lait, levure, sucre, pot, couvercle, étiquette…) jusqu'au domicile du consommateur.

L'objectif de cette opération est ainsi d'informer le grand public des conséquences de ses choix alimentaires, et de lui donner les moyens d'inverser la tendance en favorisant une agriculture et une pêche respectueuses de la nature et des hommes.

La Fondation Nicolas Hulot recommande donc une ''règle d'or'' : manger local, de saison, varié et de qualité.

Dès la mi-octobre, sur le site Defipourlaterre.org, le public découvrira un mini-site d'informations dédié à l'opération qui réunira des vidéos, une base d'ouvrages, des conseils… Le mini-site permettra également aux internautes d'accéder à la plateforme de géolocalisation des AMAP (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne), du réseau ''Jardins de Cocagne'' et des marchés bio, pour trouver des fournisseurs de produits de qualité, locaux et de saison, près de chez soi.

Un mini-guide ''Repères pour faire ses courses'' renseignera sur les labels bios, labels rouges, commerce équitable et guidera le consommateur vers une alimentation plus responsable. Une opération qui complétera avec efficacité les quelques initiatives en matière d'étiquetage énergie/ CO2.

Réactions11 réactions à cet article

 
mais n'oublions pas la viande !!

evidemment qu'il faut consommer des fruits et legumes de saison, issuent de l'agriculture biologique de préférence !
mais jamais Nicolas Hulot ne fait un dossier sur la consommation de viande. Gachis hallucinant de matières premières, 90% du soja est destiné aux animaux, d'eau, consommation directe et pollution, dégagement de C02.
Grace à l'élevage, l'agriculture est deja la premiere cause de polution de la nature, et la FOA prevoit une multiplication par 2 de la consommation de viande d'ici 2050 !! On va droit dans le mur, et M. Hulot de nous rappeler l'urgence de consommer des fruits de saisons !! je ne suis point un extremiste M Hulot, simplement, je tente de dégager des priorités.

kerloen | 11 octobre 2008 à 11h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:mais n'oublions pas la viande !!

Mais alors faut-il ne plus manger de viande et se transformer en végétaliens? Consommer des fruits de saison est une évidence mais consommer des produits locaux et de qualité est une autre affaire quand on habite une ville de 20000 habitants en Seine et Marne totalement dépourvue de marchés alimentaires (encore moins bio!) et que les seules sources d'approvisionnement de proximité (et encore, la voiture reste indispensable pour s'y rendre!)sont les grandes surfaces ou les épiceries arabes ou asiatiques. Vous voyez bien que ce problème dépasse largement la taille des épaules du consommateur jugé un peu trop facilement et hâtivement irresponsable dans ses achats. A mon sens,ce problème relève aussi du domaine législatif, politique et d'aménagement du territoire et bien, sûr, vous avez raison d'éducation. Cordialement

georges | 16 octobre 2008 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:mais n'oublions pas la viande !!

et vive les AMAP qui ont quelques fois des points de distribution dans les viiles

Plombier energie renouvelable | 16 octobre 2008 à 16h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:mais n'oublions pas la viande !!

Comme toujours avec Hulot, une bonne idée et trois anneries !

Effectivement, il faut mieux consommer des produits locaux et de saisons, mais comment se fait -il que des produits d'importation, se trouvent moins chers dans les rayons que les produits locaux ?

Les familles modestes peuvent elles se permettrent de faire un choix écologique avant un choix financier ?

L'impact écolologique de la conservation et de la cuisson des aliments : quelle grande foutaise !!! et l'empreinte écologique de son scooter électrique à M. Hulot ? elle est certainement plus importante que celle du vélo de mon grand père !!!

Pascal

Pascal | 16 octobre 2008 à 16h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
On rigole, on rigole, on rigole...

Il faut un Grenelle, il faut une fondation ... pour s'apercevoir que des produits hors saison coûtent cher en énergie. Enfin quoi Nicolas Hulot se fait mousser à bon compte.
Ma grand mère et les autres savaient cela depuis toujours. Bravo le MEEDDAT bravo Nicolas Hulot. ET tout ce buzz c'est probablement gratuit en énergie.
On aimerait un peu de sérieux au MEEDDAT.

RobertVnt | 16 octobre 2008 à 22h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Plantons vite !

Oui, mais c'est bien de prévenir le public qui n'y peut pas grand chose. Mais souvent en France on a toujours les mêmes pommes, et si on veut certaines variétés on ne les a pas forcément. Il faudrait retrouver par région en France, les variétés cultivées autrefois, celles qui poussent le mieux dans chaque région, si chaque élu s'y attache, la France sera un gigantesque verger: quel eden alors !

pierre | 17 octobre 2008 à 08h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:mais n'oublions pas la viande !!

"Mais alors faut-il ne plus manger de viande et se transformer en végétaliens? "
vegetalien je ne sais pas, mais reduire drastiquement sa consommation de viande et de poisson, alors la sans aucun doute !
ne plus stigmatiser les vegetariens (et vegetaliens d'ailleurs)occidentaux comme de dangeureux malfaiteurs et terroristes, tant qu'a faire, culpabilisateurs (ce que je pense ils ne souhaitent pas être), mais afficher politiquement cette diminution de consommation volontaire pour proteger l'homme (n'oublions pas que notre mode de consommation occidental fait de nous des obeses cardiaques, l'environnement, les animaux, sinon, les pays emmergeants s'alignerons (s'alignent deja bien sur) sur notre système tellement parfait !!

kerloen | 17 octobre 2008 à 09h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Plantons vite !

oh oui, des fruits à foison... miam !

kerloen | 17 octobre 2008 à 09h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:On rigole, on rigole, on rigole...

il y en a du serieux, j'en suis
mais j'ai peur de ne pas être tellement écouté

kerloen | 17 octobre 2008 à 09h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Plantons vite !

Tout à fait d'accord, car nous retrouverons de vraies saveurs, que les erzats de Gala, Golden and co ne restituent pas.

nicopoum | 22 octobre 2008 à 21h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:On rigole, on rigole, on rigole...

Il y a des gens qui en on conciense par eux-mêmes, comme vous, c'est bien mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Ca ne vient pas automatiquement à l'idée de tout le monde, il y en a un certain nombre à qui il faut le faire penser.

Anonyme | 31 octobre 2008 à 13h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]