Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une feuille de route controversée pour adapter la forêt au changement climatique

Les acteurs de la forêt et du bois s'engagent à suivre une feuille de route pour adapter les forêts au changement climatique. Mais certains y voient un alibi pour encourager une forme d'industrialisation.

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson
Une feuille de route controversée pour adapter la forêt au changement climatique

La gestion des 17 millions d'hectares de la forêt française est complexe, implique de multiples acteurs et des intérêts parfois divergents. La signature le 22 décembre d'une Article publié le 23 décembre 2020

Réactions4 réactions à cet article

 

Un ministère jusqu'alors pas vraiment réputé pour ses actions favorables à l'environnement, des enveloppes de fonds publics qui perfusent en abondance des intérêts privés, une bonne dose de com' à forte connotation de greenwashing d'Etat pour habiller un projet qui n'a rien d'écologique à la base : tous les ingrédients d'une nouvelle tambouille aux frais et dépens du contribuable et de la biosphère sont réunis ! Peu importe si cette stratégie est totalement jugée contreproductive dans dix ans : la manne financière sera passée et aura irrigué bien des portefeuilles, faits non de sève, de lignine et de cellulose, mais de cuir. Tant il est vrai que laisser la forêt se régénérer spontanément pour s'adapter au changement climatique, même s'il y a un certain décalage avec la productivité exigée par les acteurs de la filière, rapporterait tellement moins à ces mêmes acteurs...

Pégase | 23 décembre 2020 à 22h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le changement climatique est trop rapide pour que la forêt puisse s'y adapter seule : il nous est nécessaire de donner un coup de pouce. Maintenant, toutes les décisions de ce gouvernement vont dans le même sens : coercition et financiarisation. La forêt n'y échappera pas.

dmg | 24 décembre 2020 à 11h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Monsieur Angerand est un spécialiste des phrases toutes faites. En milieu stable des phrases toutes faites peuvent avoir l'apparence d'une vérité, mais dans un milieu changeant ce n'est plus le cas, et les recettes de cuisine ne passent plus la barre de la vie réelle. "Dans une forêt bien gérée, nul besoin de plantation. Le savoir-faire des forestiers est de s'appuyer sur la capacité naturelle des forêts à se renouveler naturellement ». Quel mépris pour les forestiers qui eux ont bien compris que les phrases toutes faites ça ne marche plus, et qu'il faut mixer les stratégies pour essayer de sauver ce qui peut l'être. Il laisse croire que le changement climatique c'est la faute des forestiers...et que, si on continue comme avant, le changement climatique n'aura pas lieu. Plusieurs trains de retard ou des oeillères? Le climat a changé et va continuer de changer et c'est pas avec le déni qu'on va gérer le changement. Ce discours ressemble de plus en plus à la théorie du grand remplacement appliquée à la forêt. Beurk!

abeilles | 06 janvier 2021 à 16h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Il laisse croire que le changement climatique c'est la faute des forestiers...et que, si on continue comme avant, le changement climatique n'aura pas lieu" : ce n'est pas vraiment ce que j'ai pour ma part compris des propos rapportés dans cet article, abeilles. Même si vous ne semblez pas apprécier l'interlocuteur de Canopée, de grâce, ne lui faites pas dire ce qu'il n'a pas dit.
Depuis la présidence Sarkozy, la politique assignée à l'ONF - jamais démentie depuis - est bien de sortir toujours plus de cubage des forêts tout en accroissant l'accueil des familles, le volume des chasses de rapport, en "gérant" la biodiversité sauvage, en produisant plus de données, etc... Du "en même temps" avant l'heure décidé au plus haut sommet de l'Etat et peu importe s'il est totalement irréaliste de concilier ces objectifs fort peu compatibles.

Pégase | 06 janvier 2021 à 17h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Sonde EXO : surveiller la qualité des eaux en milieux naturels et marins Xylem Analytics France
Bouée DB600 : station d'alerte instrumentée et autonome en milieux naturels Xylem Analytics France