En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Déforestation au Congo : Greenpeace accuse la Banque mondiale

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Greenpeace accuse la Société financière internationale (SFI), filiale du groupe Banque mondiale, de financer directement Olam international, une entreprise lourdement impliquée dans le commerce de bois illégal en République démocratique du Congo (RDC), a indiqué un communiqué du 30 août de l'organisation environnementale.
Si la main gauche de la Banque mondiale se lève pour appeler à sauver les forêts tropicales du Congo, la droite participe à leur destruction, a déclaré Susanne Breitkopf, chargée de campagne forêts de Greenpeace à Washington. D'après Greenpeace, les autorités de la province de Bandundu, en République démocratique du Congo, auraient saisi début août des cargaisons de bois illégal abattu par Olam, dont le permis d'exploitation aurait expiré.Greenpeace demande à l'institution financière internationale d'assainir de toute urgence son implication dans le secteur forestier, a indiqué le communiqué. D'après Greenpeace, la SFI aurait investi 15 millions de dollars dans Olam en décembre 2003 et 50 millions de dollars supplémentaires en 2004.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…