En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

“Les inondations de ce début d'année vont sensibiliser les élus aux enjeux de la Gemapi”

Face aux questions que soulève la mise en œuvre de la Gemapi dans les territoires, l'Irstea et le Cerema ont lancé un appel à projets d'expérimentation. Bilan avec Freddy Rey, co-coordonnateur du projet pour l'Irstea.

Interview  |  Eau  |    |  Albane Canto Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 35.171.146.16
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Environnement & Technique N°378 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°378
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
   
“Les inondations de ce début d'année vont sensibiliser les élus aux enjeux de la Gemapi”
Freddy Rey
Directeur de recherche en écologie ingénieriale et ingénierie écologique pour l'Irstea
   

Actu-environnement : Pourquoi une expérimentation Gemapi ?

Freddy Rey : L'idée a émergé en 2016, face aux questions que se posaient les collectivités pour mettre en œuvre cette nouvelle compétence sur la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations, dite Gemapi. En collaboration avec le Cerema, nous avons lancé un appel à partenaires et reçu environ 45 déclarations d'intérêt. Nous avons retenu neuf collectivités, représentatives des différents climats : méditerranéen, continental, océanique, littoral et montagnard. Nous avons veillé à avoir des collectivités urbaines, périurbaines et rurales.

AE : Qu'est-ce qui change avec la Gemapi ?

FR : Désormais, ce sont les EPCI-FP qui sont chargés de gérer les compétences liées à la Gemapi à l'échelle d'un bassin versant, alors que ces compétences étaient auparavant séparées et gérées par des collectivités distinctes. Pour l'instant, l'aspect "PI" pour la prévention des inondations focalise l'attention. Mais la partie "Gema", sur la gestion des milieux...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 9? par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager