En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les lauréats de l'appel à projets French Impact ont été dévoilés

Vingt-deux projets porteurs d'une innovation de l'économie sociale et solidaire ont été désignés lauréats de l'appel à projets French Impact. Insertion, handicap, environnement… diverses initiatives pour "répondre aux défis sociétaux".

Gouvernance  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com
Les lauréats de l'appel à projets French Impact ont été dévoilés

Mercredi 13 juin, 22 projets "pionniers" ont été nommés lauréats de l'appel à projets French Impact, porté par le ministère de la Transition écologique et solidaire et le Haut-Commissariat à l'économie sociale et solidaire (ESS) et à l'innovation sociale, en partenariat avec la Caisse des dépôts et des consignations. Les projets sont parrainés par les ministres ou les secrétaires d'Etat qui travaillent sur leurs enjeux. Pour Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'ESS et à l'innovation sociale, "le French Impact s'appuie sur une mobilisation gouvernementale sans précédent".

Lancé en janvier 2018, l'appel avait pour mission "de repérer et soutenir sur tous les territoires les projets innovants qui répondent à des défis sociétaux", parmi lesquels l'insertion professionnelle, le handicap ou encore l'environnement, indique le ministère. Le gouvernement déclare avoir reçu 200 candidatures et auditionné 45 projets par un jury indépendant.

Les 22 lauréats sélectionnés reçoivent un "pass pionnier", c'est-à-dire un "package d'accompagnement sur mesure" pour les aider dans leur changement d'échelle : financement du plan de croissance, évaluation de l'impact, constitution d'un pool de partenaires privés, aide au levage des freins réglementaires et légaux à l'innovation.

Six projets ont un enjeu environnemental

Six des projets retenus incluent un aspect environnemental. En matière de mobilité, la startup Ecov qui développe le covoiturage dans les zones périurbaines et rurales a été sélectionnée. Dans un communiqué, elle indique que sa nomination lui permettra de lancer une activité complémentaire dédiée aux personnes âgées. Le fournisseur alternatif d'électricité Enercoop a lui aussi été désigné lauréat, il souhaite multiplier par trois le nombre de ses consommateurs d'ici 2020. Autre nommé : la solution de lutte contre le gaspillage, Phenix, qui accompagne ses clients professionnels dans leur transition vers l'économie circulaire. Les acteurs de la "transition alimentaire" ne sont pas en reste puisque deux autres projets ont été sélectionnés. La startup Baluchon propose une alimentation plus saine et en circuit court dans les quartiers et le Groupement coopératif au service de l'alimentation locale et biologique (Grap) développe une alimentation plus durable et écologiquement soutenable en Auvergne-Rhône-Alpes. Enfin, l'association Envie Autonomie a été sélectionnée. Actrice de l'économie circulaire, elle joue aussi un rôle social en donnant une deuxième vie au matériel médical inutilisé.

Lancement d'un "appel aux territoires" et d'un fonds d'amorçage

Le French Impact lance dorénavant un "appel aux territoires", sous la forme d'un appel à manifestation d'intérêt (AMI), afin de "labelliser des territoires dynamiques en matière d'innovation sociale et environnementale". Cet appel a vocation à favoriser l'émergence et l'essaimage des innovations sociales sur tous les territoires, ruraux ou urbains et de toutes tailles, signale le ministère. Les manifestations d'intérêt pourront être déposées à partir du 2 juillet 2018, sans date butoir. La candidature du territoire devra être portée par un collectif d'acteurs de l'innovation sociale, soutenus pas les collectivités locales et les acteurs privés.

Le French Impact indique qu'il lancera un premier fonds d'amorçage en 2018 "avec un objectif de plusieurs dizaines de millions d'euros et une première [fermeture] du fonds permettant de réunir 20 millions d'euros d'ici décembre 2018". Ce fonds sera à destination des entreprises de l'économie sociale et solidaire de moins de trois ans d'existence et ayant un budget de moins de 300.000 euros.

Nicolas Hulot, parrain de trois projets, souhaite "que l'économie sociale et solidaire, à travers le French Impact, devienne un levier essentiel pour accompagner la transformation de notre économie vers une société écologique et solidaire".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Rousset

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…